Liens commerciaux

0

Nikki Haley a condamné les violences du 31 décembre 2017 lors de la répression de la marche organisée par les chrétiens catholiques en faveur de la mise en oeuvre intégrale de l’accord politique. Par la même occasion, elle a une fois de plus demandé au Président Kabila de ne pas se présenter à la prochaine présidentielle. « Suivre des rapports de telles brutalités et cruautés contre des civils innocents et des enfants dans le plus sacré des lieux est vraiment horrifiant. Le président Kabila doit rendre ses forces de sécurité responsables, respecter les droits de l’homme de ses citoyens et respecter son engagement de ne pas se représenter, conformément à la constitution de la RDC et à la suite à des élections crédibles en décembre 2018. Les Etats-Unis et la communauté internationale continueront de se battre à côté des congolais et leur démocratie », a dit l’ambassadrice des USA aux Nations Unies en marge d’une réunion au Conseil de sécurité de l’ONU sur la RDC le mardi 9 janvier 2018. Dans le même communiqué, elle a souligné l’usage des balles réelles contre les manifestants le 31 décembre et le fait que les forces de sécurité congolaises aient refusé au Bureau des droits de l’homme de l’ONU « l’accès aux morgues, aux hôpitaux et aux centres de détention pour tenter de déterminer l’ampleur de la violence ».
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top