Liens commerciaux

0
Les écoles de Kinshasa sont interdites de servir d’espace politique au cours de cette année électorale. L’instruction a été donnée, le mardi 23 janvier dernier, par le directeur de la province éducationnelle de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel Kin/Est, Robert Mogumu.

Le n°1 de la province éducationnelle de l’EPSP Kin/Est a demandé aux chefs d’établissement de son ressort de ne pas autoriser l’organisation, dans leurs écoles, des manifestations politiques. Encore moins leur exploitation comme espace de vulgarisation des pensées politiques durant la période de classe », rapporte une dépêche de l’Agence Congolaise de presse (ACP).
Robert Mogumu a tenu à ainsi à interpeller les gestionnaires d’écoles de sa juridiction, lors d’une reunion d’évaluation du premier et deuxième trimestre de l’année scolaire 2017-2018, qu’il a présidée à Kinshasa.
« Les contrevenants s’en prendront à eux-mêmes », a-t-il prévenu, avant de lâcher : « Cette année étant une année électorale, les écoles ne peuvent servir d’espace politique ».

SATISFACTION
Par ailleurs, le directeur de la province éducationnelle de Kinshasa/Est s’est réjoui du taux élevé d’enfants inscrits à l’école et de la présence effective des organes délibérant au sein des établissements scolaires. Robert Mogumu a salué, à ce propos, le bon fonctionnement du comité des parents et du comité de gestion, ainsi que la tenue des réunions de l’assemblée des élèves.
Enfin, M. Kongi a rappelé aux chefs d’établissements, les orientations pour le deuxième trimestre, ainsi que des dispositions essentielles. Notamment le respect du calendrier scolaire, l’uniformisation du bulletin, unique document qui sanctionne l’évaluation de l’élève et la non exclusion des élèves non en règle des frais scolaires pendant la session des examens. MOLINA
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top