Liens commerciaux

0
Le gouvernement a annoncé lundi 1er janvier la levée de la mesure suspendant l’accès à l’internet et aux SMS, observée depuis deux jours. La levée sera effective à partir de 23 heures, heures de Kinshasa, a précisé le ministre des Postes, Télécommunication et nouvelles technologie de l’information et de la communication (PTNTIC), Emery Okundji.
Le ministre des PTNTIC estime qu’après évaluation, les raisons ayant justifié la suspension d’accès à l’internet et aux SMS n’existent plus :
«Il y a des gens très mal intentionnés qui se sont organisés pour faire couler le sang pendant cette période des festivités de fin d’année. Dès lors que les circonstances qui ont justifié la prise de cette mesure sont évacuées, euh bien, nous n’avons plus de raison de la maintenir.»

L’accès à l’internet et aux SMS a été bloqué dans la nuit du samedi à dimanche 31 décembre. Selon Emery Ukundji, le gouvernement disposait d’informations selon lesquelles d’ex-militaires avaient fait entrer des armes pour tirer sur les chrétiens lors de la marche projetée par les laïcs catholiques et faire endosser la responsabilité aux autorités du pays.
Médias brouillés
Au sujet des médias dont le signal reste brouillé ou réduit carrément au silence, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende contacté lundi 1er janvier par Radio Okapi, a promis de réagir ce mardi.
Depuis dimanche après-midi, une grande partie de la ville province de Kinshasa ne capte plus les programmes de Radio Okapi à cause du brouillage de son signal. Top Congo, RTVS et Antenne A notamment se retrouvent dans la même situation.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top