Liens commerciaux

0
Le pape François a appelé dimanche 21 janvier les autorités congolaises à éviter toute forme de violences.
«Je demande aux autorités, aux responsables et à tous dans ce pays bien-aimé [RDC] qu'ils mettent en œuvre tous leurs efforts pour éviter toute forme de violence et chercher des solutions en faveur du bien commun», a recommandé le pape.

Le souverain pontife a lancé cet appel, depuis Lima au Pérou où il est en tournée, lors de plein Angélus - une célèbre prière chrétienne-. Il faisait référence aux violences des forces de défense et de sécurité congolaises contre les manifestants pacifiques dimanche 21 janvier à Kinshasa, capitale de la RDC.

Le pape François s’est aussi inquiété de ce nouvel épisode sanglant dans la crise politique en République démocratique du Congo, où la dispersion violente de marches contre le pouvoir a fait au moins six morts d’après un bilan provisoire établi par la Mission de l’ONU pour la stabilisation de la RDC (MONUSCO).

«Aujourd'hui, de nouvelles très inquiétantes me parviennent de la République démocratique du Congo. Prions pour le Congo. Pensons au Congo en ce moment», a déclaré le souverain pontife.

Selon le bilan provisoire de la Nonciature apostolique en RDC, tirées des provinces ecclésiastiques, la répression de dimanche a fait pour la ville de Kinshasa 6 morts, 13 blessés, 147 arrestations. La même source fait remarquer que 13 paroisses ont été perturbées par des forces de l’ordre qui ont fait usage des tirs de balles réelles et de gaz lacrymogène.

La nonciature note aussi 14 arrestations à Kisangani, 38 à Goma et Bukavu, 9 à Lubumbashi, deux à Mbuji-Mayi. Elle a aussi enregistré 7 blessés à Kisangani, 29 à Goma et Bukavu, 3 à Lubumbashi et 8 à Mbuji-Mayi.

radiookapi.net
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top