Liens commerciaux

0
Une scène dont même le plus grand scénariste du monde n’aurait imaginé.

Aujourd’hui c’est le 16 janvier anniversaire de l’assassinat de Mzee Laurent Désire Kabila, père de l’actuel président de la RDC.

En rupture avec l’Église catholique, le pouvoir a choisi l’Église protestante pour célébrer la messe de cet anniversaire, toute la haute classe du régime est présente de Kengo, Minaku, Olenga Nkoy, Tshibala. Et toute la famille présidentielle fils et petits-fils de Mzee, ne manque que le raïs…


Des jeunes du PPRD Parti au pouvoir devant l’église avant la messe, lancent des chants contre la Sainte église catholique et surtout vilipendent son grand Cardinal Monsengwo.

Mais voilà au cours de la messe arrive la douche froide, le pasteur protestant David Ekofo commence à donner des claques au régime, leur donnant une leçon de bonne gouvernance, au fond l’église protestante juge la gouvernance du pays de médiocre, tout se passe en direct sur la RTNC qui ne peut couper la transmission prise par surprise;

« Dieu demandera des comptes aux Congolais. Nous devons rendre à nos enfants un pays uni. Il est inadmissible d’importer la nourriture pour les Congolais alors que le Congo est riche avec son pétrole, diamant, coltan, les produits recherchés au monde. Tout le monde doit être égal devant la loi. Nous devons léguer à nos enfant un pays où les gens circulent librement d’une province à un autre. Nous devons léguer à nos enfants un pays où il fait beau vivre. Sinon nous serons responsables devant l’histoire. Nous devons être grands, Dieu nous a donné une mission pour l’Afrique. Le Congo est faible aujourd’hui, un jour il sera fort. Celui qui osera récupérer une partie de notre territoire, nos enfants vont le récupérer un jour. »

La première Dame se jette sur son téléphone, Olenga Nkoy ne peut cacher sa déception.

« Dieu a béni le Congo, qu’avons nous fait du Congo ? Nous n’avons pas d’être pauvre. Le Congo appartient à Dieu mais il a légué la gestion aux hommes, nous devons légué à nos enfants un pays uni, en paix, libre où tout le monde est égal devant la loi que vous soyez général, ministre »

« l’État Congolais n’existe pas et nul n’est au-dessus de la loi, aux pays voisins de ne pas tenter de prendre une partie du Congo aujourd’hui car même s’il est faible aujourd’hui, il se réveillera un jour et nos enfants récupéreront ce que les voisins ont ravi. »

PK
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top