Liens commerciaux

0


« J’ai fait un point de presse. Je n’ai pas eu l’impression d’avoir diabolisé quelqu’un. J’ai remis les choses dans leur juste proportion », réplique le porte-parole du gouvernement aux affirmations de la CENCO.

« J’ai protesté contre cette pratique d’insultes d’une personnalité comme (Monsengwo). Si c’est ça diabolisé, je ne sais pas. Tout le monde l’a entendu qualifier les gens de médiocres. Tout le monde l’a entendu appeler les gens à se soulever contre l’autorité établie ».
Lambert Mende reste convaincu qu’il n’a fait que « dénoncer cela. Libre à eux d’appeler ça diabolisation ».
Le ministre de la communication et des médias nuance, « si quelqu’un diabolise l’archevêque, c’est lui même qui se diabolise en prenant cette cause pour une partie en conflit qui ne regarde que les politiciens ».
Top Congo
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top