Liens commerciaux

0


Les amandes transactionnelles ainsi que les activités judiciaires de la police de circulation routière (PCR) ont baissé de 50% en 2017 à Uvira au Sud-Kivu. Elles sont passées de 9 millions de FC (5 625 USD) en 2016 à 4,5 millions de francs congolais (2 812 USD) en 2017. Le commissaire supérieur adjoint de la PCR/Uvira, le major Samalanda Yaya Jean Pierre, indique que cette baisse est due aux «interventions de certains responsables lorsqu’un véhicule est saisi.»

«Il y a un montant fixé [dont il n’a pas précisé] par la DGRAD [Direction générale des recettes domaniales, participatives et de participation] qu’on doit payer. Nos frères congolais sont des récalcitrants. Quand vous saisissez un véhicule, il y a des coups de fil qui arrivent pour intervenir», a déploré le major Samalanda Yaya Jean-Pierre.

Selon lui, 58 cas d’accidents ont aussi été recensés en 2017, dont 8 morts et plusieurs dégâts corporels sur les passagers et des véhicules endommagés.

La cause principale est le délabrement des routes, le non-respect des codes de la routes par les conducteurs des véhicules et motos, qui pour la plupart ne sont pas formés à la conduite automobile, a déploré le major Samalanda Yaya Jean Pierre.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top