Liens commerciaux

0
Le Comité laïc de coordination (CLC) observe un moment de répit depuis la dernière marche des chrétiens catholiques, organisée, le dimanche 21 janvier dernier dans plusieurs villes et territoires de la République démocratique du Congo. Les animateurs de ce comité de l’archidiocèse de Kinshasa, ont déclaré dernièrement qu’aucune marche ne sera organisée pendant ce mois de février, pour permettre à cette organisation de pleurer les morts, victimes des accrochages entre les forces de l’ordre et les manifestants. C’est dans ce contexte que le CLC organise, ce vendredi 9 février, à 10 heures, " la Messe des morts", à la cathédrale Notre Dame du Congo, rapporte un communiqué de CLC. A cet effet, Thierry Nlandu, Isidore Ndaywel et Justin Okana, signataires dudit communiqué, invitent la communauté nationale et internationale à bien vouloir prendre part à ce culte. "Soyons nombreux pour honorer nos martyrs ; soyons ensemble pour dire non à la persécution des chrétiens qui se déroule dans notre propre pays, sous nos yeux, en plein 21ème siècle ", ont-ils écrit. Deux semaines après cette messe, les Congolais seront confiés à une journée de prière et jeune à l’initiative du Saint-Père. Cet appel du Pape convoquant une journée spéciale de prière et de jeûne pour la paix en RDC et au Soudan du Sud, a été lancé, le dimanche 4 février dernier. Pour le Saint-Père, cette journée serait offerte "en particulier pour les populations de la République démocratique du Congo et du Soudan du Sud ", deux nations africaines marquées par des situations de conflit, auxquelles l’Eglise catholique est particulièrement exposée. "Notre Père céleste écoute toujours ses enfants qui crient vers lui dans la douleur et dans l’angoisse. Il guérit ceux qui ont le cœur brisé et il panse leurs blessures ", a-t-il exhorté, en citant le Psaume 147. Interdites par l’Hôtel de ville, les marches pacifiques organisées par le Comité laïc de coordination, les dimanches 31 décembre 2017 et 21 janvier 2018 se sont toutes soldées par un affrontement entre les manifestants et les agents de l’ordre. Le bilan de dernières manifestations ont fait état de 2 morts, selon la police, et 6 morts d’après la Monusco.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top