Liens commerciaux

0
Le chef coutumier, Kalamba Dilondo du groupement de Tshiofa en territoire de Mweka (Kasaï) accusé d’être à la tête d’une milice à Kakenge depuis fin novembre dernier s’est rendu lundi 5 février 2018 aux autorités provinciales. Sa reddition a eu lieu à Kakenge, 195 Km au Nord de Kananga. L’administrateur du territoire de Mweka, Jacopo Pembelongo, confirme la reddition et affirme que le chef coutumier Kalamba Dilondo a été remis aux autorités militaires du secteur opérationnel des FARDC Grand Kasaï. « Il est venu de lui même et a été reçu par le gouverneur de province qui se trouvait en mission à Kakenge. Après un bref entretien, le gouverneur Marc Manyanga l’a remis entre les mains du commandant du secteur opérationnel des FARDC Grand Kasaï qui l’a amené à Kananga pour les enquêtes« , a dit à ACTUALITE.CD, l’administrateur du territoire de Mweka, Jacopo Pembelongo. Selon la société civile locale, la reddition du chef Kalamba Dilondo a été facilitée par les “bons offices” du chef Tshimbulu chargé par le conseil provincial de sécurité de le persuader à quitter la brousse avant sa traque par l’armée. Un autre chef coutumier du groupement Mpiang Matadi, Kumu Shakobe considéré comme “adversaire” du chef Kalamba Dilondo, a été amené aussi à Kananga par le commandant du secteur opérationnel, le Général Marcellin Assoumani Issa Kumba. La dernière attaque attribuée aux hommes du chef Kalamba Dilondo à Kakenge remonte au 30 janvier 2018. Neuf personnes avaient été tuées et l’hôpital ainsi que le marché de Kakenge incendiés.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top