Liens commerciaux

0


Dans son arrêté ministériel n°001 du 01 février de l’année en cours, le ministère des droits humains vient de mettre en place une commission d’enquête mixte sur les manifestations du 31 décembre 2017.

Selon Marie Ange Mushobekwa, cette commission aura pour mission d’enquêter sur les violations commises pendant les deux dates.

« Considérant les allégations des violations de droits de l’homme commises le 31 décembre 2017 et le 21 janvier 2018 sur l’ensemble du territoire national; qu’il y a lieu de rétablir la vérité sur les allégations précisées pour établir les responsabilités afin que les présumés auteurs soient poursuivis en justice et que les victimes soient rétablies dans leurs droits », explique Marie Ange Mushobekwa.

Par Roberto Tshahe
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top