Liens commerciaux

0
Une église de Fatima archicomble dedans et dehors. Bruno Tshibala, sa femme, les cadres de premier rang du parti et les autres ténors du Rassemblement Kasavubu ont répondu présents jeudi 1 février 2018 à l’Eglise Notre Dame de Fatima, dans la Commune de la Gombe. Pour commémorer l’an 1 de leur défunt président, Bruno Tshibala, les cadres et militants de l’Udps ont loué le Seigneur et prié pour que Dieu garde bien à ses côtés, l’âme de son serviteur Étienne Tshisekedi. Moment de silence absolu lors de la prédication. « Ton serviteur Étienne Tshisekedi a cru en la résurrection du Christ », a rappelé l’officiant du jour, le Père Michel Eponzo. A cette occasion, le prêtre a affirmé qu’Étienne Tshisekedi défendait les valeurs de la démocratie. Il était assidu et n’était pas versatile. Ensuite, le prélat a expliqué à l’assistance que « nous devons rendre hommage à Étienne Tshisekedi en ce jour où nous commémorons le premier anniversaire de sa mort. « Dieu a donné et Dieu a repris, que son nom soit glorifié ». Applaudissements frénétiques. Le père Michel Eponzo s’est inspiré de la mort du roi David, un grand personnage dont l’histoire est bien racontée dans la Bible, pour faire le parallélisme avec le combat mené par Étienne Tshisekedi. A sa mort, David a laissé un testament à son fils, Salomon comprenant deux choses : conseils spirituel et pratique. A l’instar de David qui a souhaité que son fils soit un homme constant et courageux pour réussir dans la vie, Étienne Tshisekeedi l’a fait de même avec son parti, bref avec toute la classe politique. Il a légué le courage, la force de se transcender pour sauvegarder l’intérêt supérieur de la nation et surtout la constance. « Le courage, la constance et la conviction sont les principales vertus d’Etienne Tshisekedi qu’il nous a transmises », lance le Père Michel Eponzo. Lorsque Étienne Tshisekesi s’engageait pour une cause, il ne baissait jamais les bras. Il allait jusqu’au bout et le faisait pour la vie. « Nous prions pour que là haut, il trouve son repos éternel ». Après avoir loué les qualités d’Étienne Tshisekedi, Bruno Tshibala a, à son tour, promis de se battre pour l’unité du parti. De la même manière qu’il avait dit au Congrès, il veut foncer pour atteindre cet objectif. « Pour gagner, il faut être ensemble », avait rappelé Tharcisse Loseke, l’actuel président délégué de l’Udps aile Tshibala. Bruno Tshibala a répété comme lors du Congrès de son parti que «Tout sera mis en oeuvre pour relever le défi ». Il s’est lancé ce challenge même s’il sait que c’est difficile. Mais, Tshibala est prêt, dit-il, à aller à vélo, à moto, traverser lacs et rivières pour rechercher l’unité du parti. Autre pari pour le premier ministre, c’est le rapatriement de la dépouille d’Étienne Tshisekedi. Là aussi, il s’est engagé à assurer le retour rapide du corps du sphinx de Limete mais aussi organiser des obsèques dignes du rang de ce grand combattant. A la sortie de la messe, Bruno Tshibala a été porté en triomphe. Le premier ministre s’est offert un bain de foule. Une procession de quelques mètres, puis il est parti. Preuve que Brutshi sait communier avec sa base.                                                                                                                                                                    
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top