Liens commerciaux

0

Une lueur d’apaisement apparaît sur la crise diplomatique observée entre la RD Congo et le Royaume de Belgique. Le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, a fait part de la disponibilité de la Rdc de jouer sa partition en vue de décrisper la situation entre ces deux partenaires, ce jeudi 8 février dans une interview sur Tv5 Monde.

Il ne s’agit pas pour Lambert Mende, d’« une guerre » entre ces deux pays mais le gouvernement congolais a seulement appliqué la réciprocité des mesures que la Belgique a initiées. « Nous n’avons pas pris des mesures hostiles envers la Belgique. Nous estimons que c’est un partenaire traditionnel et nous avons questionné certaines initiatives qui ont été prises par nos partenaires. Nous avons appliqué par réciprocité certaines mesures qu’ils avaient appliquées tant que nous ne comprenions pas la rationalité, analysait Lambert Mende, si ce partenaire est ouvert maintenant à un dialogue, pourquoi pas ? s’était-il interrogé. Nous sommes prêts à aller au dialogue de manière tout à fait sereine ».

Le ministre congolais de communication, précisait-il, « nous ne sommes pas en guerre avec la Belgique. Nous devons comprendre ce que ce partenaire nous reproche, car nous n’avons pas de contentieux particuliers en ce moment ». Le gouvernement congolais, par le biais de son porte-parole, dit avoir enregistré de la part de la Belgique « des positions hostiles ; des attitudes qui consistaient à les opposer entre congolais, avec d’autres pays européens, ainsi que d’autres pays de la communauté internationale ».

Le ministre pose, tout de même, un préalable avant ce « dialogue » : « il faut qu’on comprenne d’abord pourquoi il y a eu cette attitude envers le gouvernement, avant que nous dialoguons ».

CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top