Liens commerciaux

0
La création du regroupement des partis « extra-parlementaires» de la Majorité Présidentielle aurait provoqué une nouvelle une guéguerre au sein de la famille politique du président Joseph Kabila.

Selon Adré-Alain Atundu, Porte-parole de la Majorité Présidentielle, le député national et président du Mouvement des Réformateurs Libéraux (MRM) Patrick Kakwata , devrait être sanctionné pour avoir accepté d’être nommé porte-parole d’une structure créée en « violation de la charte de la Majorité Présidentielle. »

« Monsieur Kakwata est député national et donc ne peut créer un groupe qui se dit extra-parlementaire« , explique l’ambassadeur André-Atundu Liongo, jointe au téléphone par Politico.cd.

Pour lui, cette initiative est une « course effrénée à l’ambition personnelle« , se disant « attristé » de voir « des tels agissements. »





L’étrange « marquage à la culotte » des proches du président Kabila au Congrès américain
« Nous sommes dans une période cruciale tant pour notre pays que pour notre famille politique. Et c’est triste de voir une telle course aux ambitions personnelles » a dit le Porte-parole de la Majorité.






Une trentaine des partis politiques de la Majorité Présidentielle se disant « extra-parlementaires » ont exprimé le 28 novembre dernier leur souhait d’être « pris en compte » dans la formation du nouveau gouvernement.

Ces partis dont le MRL du député André Kakwata, le M17, le PPM, le MMM et le PSD ont lancé devant la presse un appel au premier ministre Samy Badibanga pour qu’ils soient, eux aussi, consulter comme composante à part entière indépendamment du bureau politique de la MP.

Le député Kakwata est resté injoignable aux appels de Politico.cd, lundi après-midi.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
....
 
Top