Liens commerciaux

0
Devenue la cible de la famille biologique et politique de Etienne Tshisekedi, la clinique sainte Elisabeth d’ Uccle ou le « sphinx de Limité » a rendu l’âme, le 1er février dernier, a fait savoir qu’elle « ne veut laisser planer aucune ambiguïté sur ce dossier et que tous les éléments peuvent être consultés par la famille ou par la justice le cas échéant ».
« Il n’y a pas la moindre zone d’ombre en l’espèce … l’évolution de l’état de santé de monsieur Tshisekedi nécessitait des prises de décisions médicales et multidisciplinaires rapides. Ce qui a été fait. C’était un vieux monsieur qui est arrivé mal en point » a indiqué le Dr Albert Veys, Directeur médical de la clinique belge.
La réponse de la clinique belge fait suite aux suspicions de la famille biologique d’Etienne Tshisekedi qui envisage de demander une autopsie du corps de Tshisekedi. Au cours de la conférence de presse conjointe de la famille biologique et politique de Tshisekedi du lundi 13 février 2017 à Bruxelles, le secrétaire général adjoint en charge des questions diplomatiques et politiques de l’Udps, Felix Tshisekedi a indiqué que « Nous allons demander l’expertise d’un médecin et d’un avocat pour voir les suites à donner à ce décès. Ce qui est clair, c’est que nous nous posons des questions dans la famille sur ce décès inopiné. La décision sera prise après concertation des médecins et des avocats de la famille. La famille s’étonne de la rapidité avec laquelle son état s’est aggravé ». Selon Felix Tshisekedi, son père a notamment subi une anesthésie générale pour « une intervention chirurgicale au pied gauche » alors que les spécialistes estiment qu’une anesthésie locale aurait suffi.
PB matininfos.net
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top