Liens commerciaux

0

*‘’Etant donné que la CENI s’est montrée incapable de confectionner un fichier électoral fiable, rendant ainsi matériellement impossible l’organisation des élections honnêtes dans le délai prévu par l’Accord de la Saint Sylvestre, le Rassemblement a réaffirmé sa position dégagée, lors de son deuxième conclave tenu à Kinshasa, à savoir : qu’il y ait élections ou pas, l’actuel Président, Joseph Kabila doit partir, au plus tard, le 31 décembre 2017. Pour le Rassemblement, seule une transition sans Kabila demeure une option viable. Il faudra alors mettre en place un gouvernement de transition dirigé par des congolais intègres et compétents ayant pour mission essentielle d’organiser des élections crédibles, de favoriser l’alternance démocratique et permettre le retour à l’ordre constitutionnel. Les animateurs de cette transition ne participeront pas aux élections post-transition’’, lit-on, dans un communiqué daté d’hier et signé par Pierre Lumbi Okongo, en sa qualité de Président du Conseil de sages du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au changement en guise de réponse aux consultations menées par Moussa Faki, le Président de la Commission de l’Union Africaine, en séjour de travail à Kinshasa, depuis le 28 septembre dernier.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top