Liens commerciaux

0
Human Rights Watch affirme avoir enregistré au moins huit morts suite à la répression des marches appelées par le Comité Laïc de Coordination (CLC) dimanche 21 janvier 2018 en RDC. L’organisation parle également des “dizaines des blessés”.

« Les forces de sécurité congolaises ont battu un triste record en tirant dans l’enceinte d’églises pour interrompre les services religieux et empêcher des processions pacifiques », a déclaré Ida Sawyer, directrice pour l’Afrique centrale à Human Rights Watch.

L’Ong de défense des droits de l’homme demande aux autorités de lever l’interdiction des manifestations publiques. « Le gouvernement devrait cesser d’interdire les manifestations et laisser les fidèles pratiquer leur religion sans être inquiétés».

HRW rappelle que ces violences contre les contre les manifestants constituent une violation des droits de l’homme.

“Les tirs, passages à tabac et arrestations arbitraires de fidèles pacifiques par les forces de sécurité congolaises sont une violation des droits de ces personnes à la liberté de culte, d’expression et de réunion pacifique”.
 actualite.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top