Liens commerciaux

0

Au jour de la commémoration du 4 janvier qui est la fête des martyrs qui sont tombés pour réclamer l'indépendance de notre pays par le prix du sang...
Qui peut oublier ce sombre jour du 30 décembre 2013?

Je me rappelle encore de tous les commentaires faits contre la personne de l'homme de Dieu MUKUNGUBILA, parce qu'il a osé dire ce que les autres n'avaient pas le cran de dire... Par lui, les Katangais ont été blanchi et le peuple Lubakat a été laver de son soutien à cette imposture, car le petit-fils de Kabila Makola a démystifier celui qui s'est fait toujours fait passer pour un Kabila, pour un mulubakat, pour un un katangais et pour couronner le tout un congolais. Mais le prophète MUKUNGUBILA n'a pas eu peur de dire à tout le monde que cet imposteur n'était pas un KABILA car selon la sociologie Lubakat des jumeaux portent les noms de KYUNGU et KABANGE. Donc si celui qui dirige notre pays par défi était un vrai mulubakat, il s'appelerait KABANGE Kabila et non Kabila KABANGE. S'appeler Kabila K
ABANGE est un sacrilège chez les balubakat. Le prophète Mukungubila a dit à la face du monde et en RDC qu'alias Kabila est un sujet rwandais.
Le prophète MUKUNGUBILA n'a pas seulement démystifier l'imposteur mais il a aussi fait des graves révélations sur l'infiltration des M23 dans les institutions armées de la république dans sa lettre du 5 décembre 2013, mais malheureusement pour cet homme de Kalemie, personne n'a cru en lui comme à l'époque de sa première lettre ouverte du 19 novembre 1996 pour dénoncer l'invasion Rwandaise quand tout le monde parlait de la rébellion. Quand madame Ida Sawyer de HRW a publié un rapport sur les M23 le 4 décembre 2017, ça fait tellement un tollé comme si c'était une nouvelle révélation...
Ce sont ses deux lettres ouvertes du 5 et 28 décembre 2013, qui sont à la base du carnage qu'a subi le prophète Mukungubila et les siens, ce lundi 30 décembre 2013.
Alias Kabila et ses sbires ont envahi la résidence du prophète de Lubumbashi très tôt matin et ont ouvert le feu sans sommation. C'est le carnage de Lubumbashi qui a poussé les autres disciples du prophète et ses sympathisants à manifester pacifiquement contre le gouvernement sanguinaire de Kinshasa dans plusieurs villes du pays. Ils sont allés d'abord à la RTNC et l'EMG pour manifester leur ras-le-bol. Quand les militaires ont ouvert le feu, les disciples se sont défendu et on appelle ça :«de la légitime défense» . Après ils ont allé à l'aéroport de N'Djili pour aller libérer leur évêque médecin de son état (Pierre Feruzi) qui rentrait à Lubumbashi à la fin d'une mission de service à kinshasa avec une délégation des médecins de la Gécamines.
La bravoure des disciples et sympathisants du prophète Mukungubila qui ont accepté le sacrifice suprême pour la libération totale et complète de notre seul et unique pays: LA RDC est l'exemple à suivre pour tous les congolais soucieux de chasser alias Kabila au pouvoir !!!
En lieu et place d'encourager la détermination de ces vaillants congolais, les acteurs politiques, les journalistes et ceux-là qui sont font passé pour les hommes de Dieu, les ont(disciples) traité de tous les mots.
Aujourd'hui j'aurai souhaité lire leurs analyses sur les événements du 31 décembre 2017!!!!
Je me rappelle par exemple de ROGER BONGOS qui a écrit des choses horribles sur le prophète Mukungubila, en disant: " que l'Udps avait préparé quelque chose pour chasser alias Kabila au pouvoir à la fin de l'année 2013, mais le prophète à tout foutu en l'air... Quelle est l'analyse de ce fameux Roger BONGOS sur les événements du 31 décembre 2017??
Est ce que Monsengwo et les catholiques auraient bousiller le plan du Rassop pour chasser alias Kabila à la fin de l'année 2017???
Est ce que Monsengwo aussi a fait tuer les catholiques???
Pourquoi deux poids deux mesures???
Si Monsengwo n'a pas fait tuer les catholiques, pourquoi Mukungubila le ferait???
Mukungubila n'avait pas demandé aux siens de manifester mais par contre Monsengwo a demandé aux catholiques de sortir pour marcher...
Est ce que ces deux hommes de Dieu sont ils condamnables?
Je répondrai sans sourciller que : NON!
Ces deux hommes de Dieu, sont des patriotes qui se battent pour le bien-être de notre seul et unique pays.
Il y a certains partis politiques avaient même osé demander au gouvernement sanguinaire de Kinshasa de lancer un mandat d'arrêt contre le prophète Mukungubila. Quelle méchanceté!!!
Aujourd'hui le peuple vient de comprendre que le prophète Mukungubila et les siens n'étaient pas des terroristes mais des patriotes.
Le peuple doit s'armer de la détermination qu'a fait preuve les disciples du prophète Mukungubila pour chasser véritablement et concrètement alias Kabila au pouvoir.
L'histoire du Congo retiendra ces 3 dates:
- le 4 janvier 1959
- le 30 décembre 2013
- le 31 décembre 2017.
Parce que les congolais ont accepté de mourir pour la libération de leur chère patrie.
Pour conclure ma petite analyse de ce jour de la fête des martyrs, je dirai tout simplement que le prophète Mukungubila et le cardinal Monsengwo n'ont pas fait tuer les congolais mais ils ont juste communiqué l'esprit d'éveil patriotique dans chacun d'eux pour leur permettre de défendre la terre de nos ancêtres.
Soutenons ces deux hommes de Dieu qui combattent pour le peuple et rien que le peuple. Et arrêtons de les critiquer pour rien.

Vive le peuple congolais libre!!!
Vive la vraie indépendance du Congo !!!
Par l'analyste politique Mbambu Mayala Pierre.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top