Liens commerciaux

0


L‘information est passée inaperçue. C’est tout à fait normal, la politique ayant pris le dessus sur tout. Car, le même vendredi 2 décembre 2016, date à laquelle le Premier ministre sortant, Matata Ponyo Mapon, était décoré au Sénat, la CENCO (Conférence épiscopale nationale du Congo), la Majorité présidentielle (MP) et le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement rivalisaient d’ardeur par voie des communiqué. Ainsi, le fait pour le bureau de la chambre haute du Sénat de reconnaitre les mérites de Matata a été presque passé sous silence.

Pourtant, c’est auprès de la chambre des sages que le Premier ministre a eu l’avantage d’être honoré pour ses années aux commandes du gouvernement, soit quatre ans et sept mois.

C’est le très expérimenté et très pointu président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, qui a officialisé, à l’hémicycle, cette cérémonie. Dans sa brève allocution, le n°1 des sages du Sénat, a adressé des mots aimables à l’endroit du Premier ministre sortant. Pour les ésotériques, c’était une cérémonie d’initiation par laquelle Kengo intronisait Matata pour l’accompagner dans son parcours.
«Son parcours ne s’est pas encore arrêté, et la partie qui a été faite est tellement fleurie que nous ne pouvons que le féliciter », a déclaré Léon Kengo, qui ne fait pas dans la dentelle lorsqu’il s’agit de traiter des affaires d’Etat. Pourtant, sur le cas précis, le président du Sénat n’a pas pu se retenir. C’est tout un message. Et de renchérir en ces termes : «Il est un Premier ministre à vie. Un Premier ministre n‘a jamais été ex».
Cette décoration a eu lieu au cours d’un échange entre les membres du Bureau du Sénat et le Premier ministre sortant dans une ambiance empreinte de convivialité. Une occasion pour la Chambre haute du Parlement de revenir sur le bilan de Matata Ponyo, tout en saluant la qualité de partenariat qui a existé entre le Sénat et le Gouvernement.

Révélation ou prémonition du président du Sénat ? Difficile à dire. L’on sait néanmoins que Léon Kengo a laissé entendre, au terme de la cérémonie du vendredi dernier, que « ce n’était qu’un au-revoir mais pas des adieux ». «On ne peut jamais dire que cette fois-ci, c’est la dernière. La route est longue, vous êtes encore jeune. Je vous souhaite pendant cette période de repos de refaire vos forces parce que la République vous attend. Et elle est impatiente ».
Le grand sage Kengo a parlé. Il promet un bel avenir politique à Matata, celui-là même qui lui a succédé des années après au 5, avenue Roi Baudouin, siège de l’Hôtel du gouvernement. Il émet le souhait de le voir, plus qu’il ne l’a fait au ministère des Finances et à la Primature, de se mettre davantage au service de la nation.

On se rappelle que c’est devant le Sénat que Matata Ponyo Mapon avait j5résenté brillamment, en décembre 2012, son programme pour «l’éveil économique national». C’est un programme qui s’apparentait à son plan d’action pour accompagner la RDC sur le chemin de l’émergence. En le décorant, le président du Sénat accorde donc sa bénédiction politique au Premier ministre sortant, Matata Ponyo Mapon.
Par F.K.

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
....
 
Top