Liens commerciaux

0

*Après Kananga, au Kasaï Central, la deuxième évaluation du processus électoral est prévue jeudi 12 octobre 2017, à Kisantu au Kongo Central. Les cogitations tripartites ‘’CENI-CNSA-Gouvernement’’, d’après des sources concordantes, pourraient prendre, si tout va bien, trois jours. Si bien qu’au plus tard, dimanche 15 octobre, les conclusions seront tirées sur la suite du processus électoral, conformément à l’Accord de la Saint Sylvestre. Ainsi, la CENI sera en droit de publier un calendrier électoral, quelques heures ou jours seulement après que Kisantu, le nouveau centre névralgique, ait livré ses vrais secrets. Officiellement, rien n’a été filtré, du moins, jusqu’ici. Mais, plusieurs sources croisées attribuent à Nangaa la promesse qu’il aurait donnée qu’il publierait incessamment le calendrier électoral. Depuis son dernier passage à Washington, la semaine dernière au siège d’Atlantic Council, peu avant son retour à Kinshasa, dimanche 8 2017, Nangaa aurait parlé sur cette affaire de calendrier électoral tant réclamé par l’Opposition constellée autour du Rassemblement de Limete, les Evêques, la communauté internationale, l’OIF, l’Union Africaine, y compris la plupart des pays influents, tels que les USA avec Nikki Haley, la Permanente des USA à l’Onu et l’Envoyée spéciale de Donald Trump, annoncée à Kinshasa pour le 27 octobre prochain, la France de Macron, la Belgique de Charles Michel, le Premier Ministre belge qui a eu, dernièrement, un entretien d’environ 75 minutes avec le Président Kabila, à la veille de son intervention, lors de la 72ème session ordinaire de l’Assemblée Générale de l’Onu. Au fait, ‘’il s’agissait d’un « briefing » sur les prévisions de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) en RDC, organisé le jeudi 5 octobre par ce think tank pro-républicain. En face du président de la CENI congolaise, avait une vingtaine de personnalités triées sur le volet : responsables politiques américains, Elizabeth Jaffee du bureau Afrique du département d’Etat américain et Gregory Simpkings, directeur du sous-comité de la chambre des représentants sur l’Afrique, la santé globale et les droits de l’Homme, entres autres, mais aussi des personnalités de la société civile américaine (surtout) et congolaise’’, rapporte Jeune Afrique. Parallèlement, ici, à Kinshasa, capitale de la RD. Congo, le Porte-parole de la CENI, Jean-Pierre Kalamba, s’exprimant sur le même sujet, a déclaré qu’il ne serait plus question d’attendre la fin de l’enrôlement au Kasaï, pour publier ce calendrier. D’autant que la CENI qui déjà lancé ces opérations, même si elles ne sont pas bouclées, a, néanmoins, une idée indicative du timing qu’elles pourraient encore prendre, pour avoir le fichier. Et, à lui de préciser, que cette fois-ci, la CENI va publier un calendrier global qui détaillera l’ensemble du processus contenant toutes les élections, de la présidentielle couplée aux législatives nationales et provinciales jusqu’aux élections locales, municipales et urbaines. Donc, le débat quittera le champ de la Centrale électorale qui se sera ainsi acquittée de ses obligations, pour donner aux parties prenantes au processus, la possibilité de s’y préparer. Formellement, la semaine prochaine, comme tout esprit habile peut bien le deviner, si ce calendrier dit global et réaliste est publié, le débat s’annonce, une fois de plus, très houleux dans le gotha politique.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top