Liens commerciaux

0
La CENCO a, dans une déclaration lue ce lundi 27 novembre 2017 par son secrétaire général Abbé Donatien N’shole lancé des appels aux acteurs face au constat que « nous nous retrouvions aujourd’hui face à une situation identique à celle de l’année dernière » avant la conclusion laborieuse de l’accord de la Saint-Sylvestre qu’ils avaient permis par leur médiation.

« Qu’il prenne conscience que le peuple est le souverain primaire…, qu’il fasse respecter le calendrier électoral et qu’il manifeste face à tout écart, dans la non violence », a déclaré l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO à la fin de leur réunion.

Les évêques exhortent le président de la république à déclaré qu’il ne sera pas candidat à sa succession et qu’il veillera à la bonne tenue du scrutin, « Sans juger de ses intentions…, parce qu’ils constatent qu’il y a un malaise ».

Ils ont aussi demandé aux députés, de voter les lois, de contrôler l’exécutif et aux ministres, de veiller au respect des libertés, de publier avant la fin de l’année, le plan de décaissement des finances à la CENI et d’œuvrer à la décrispation politique (telle que prévue dans l’accord du 31 décembre).

En fin, à la CENI, la CENCO demande de rassurer de son indépendance et de sa neutralité et aux partis politiques, entre autres, « de proposer des projets de société pertinents… et de ne pas accepter des cadeaux ponctuels qui frisent la corruption ».

Par Dieumerci Matondo
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top