Liens commerciaux

0


L’ancien ministre de la Santé publique sous Joseph Kabila, le docteur Oly Ilunga a écopé de 5 ans des travaux forcés et 5 ans de privation de ses droits civiques.

La Cour de Cassation a prononcé son verdict lundi 23 mars à Kinshasa. Elle l’a reconnu coupable de malversation financière dans la gestion des fonds alloués à la lutte contre l’épidémie à virus Ebola en RDC.

La Cour de Cassation l’interdit également d’accès aux fonctions publiques, à une libération conditionnelle et à la réduction de la peine durant son emprisonnement.










Etant donné qu’il n’existe pas une loi fixant l’exécution des travaux forcés en RDC, Oly Ilunga purgera 5 ans en prison et ne pourra pas concourir à un vote quelconque pendant 5 ans au terme de sa peine.

Dr Oly Ilunga, ministre honoraire de la Santé était en garde à vue depuis samedi 14 septembre 2019 à la Coordination nationale de la police judiciaire à Kinshasa.

Il a été entendu le 27 août 2019 par la police, avec trois de ses anciens collaborateurs "sur la gestion des fonds alloués à la riposte au virus Ebola pendant qu’il était aux affaires".

Ministre de la santé entre 2016 et 2019, il avait démissionné de ses fonctions le 22 juillet 2019.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top