Liens commerciaux

0
UNE PAGE QUI SE TOURNE.
L'ex international congolais léopards le Volvo pierre Ndaye mulamba nous a quitter hier 03 juin 2017 à l'hôpital de Fostis à New Delhi la capitale de l'inde à l'âge de 69ans, hospitalisé depuis octobre 2016 en Inde ,Pierre mulamba souffrait d'une gonarthrose tricompartimentale du genou gauche.
En effet l' ex-international congolais détenteur du record de buts (9Buts en 6 match) inscrits lors d’une Coupe d'Afrique des nations (1974)record jamais battu jusqu'à ce jour,aurait attendu 3 mois faute des moyens pour être transférer en Inde pour des soins appropriés selon son médecin qui avait établi en juillet dernier une attestation médicale vers le gouvernement congolais.
Seulement 3mois plus tard que le gouvernement debloque la situation un montant de 20.000 dollars (selon une source) était alors mis à sa disposition.
Pierre mulamba serra transférer en Inde ou depuis son lit suivra la coupe d'Afrique des nations 2017, il lancera même un message de soutien à ses jeunes compatriotes "tobosani bino te biso ba aînés na bino toza sima na bino, togo eza eloko te bosala lokola biso ba papa tosalaki" declare mulamba depuis son lit de l'hôpital en Inde, son pays la RDC triomphe ce soir là 3-1 face aux togolais mais sera éliminer en quarts par le Ghana.
Qui était pierre mulamba ?
SON ENFANCE
Né à Luluabourg le 4 novembre 1948, Pierre Mulamba est précoce. Découvrant très jeune le football, il est déjà à 15 ans une star dans sa région. En effet, il joue son premier match pour la Renaissance du Kasaï à cet âge-là, il a été intégré dans ce club par des frères belges, ayant flairé le talent de ce jeune léopard. Ses débuts sont une réussite totale, il inscrit deux buts face à l'ennemi juré : l'Union Saint-Gilloise. Contraint par son père de continuer ses études pour devenir instituteur, Pierre connaît cependant une progression fulgurante. Il est pré-sélectionné en 1967 pour rejoindre l'équipe nationale de la République Démocratique du Congo. Cependant il ne sera pas sélectionné pour la Coupe d'Afrique des Nations 1968 par son entraîneur Ferenc Csanádi, qui privilégiait l'expérience des "Belgicains" (les joueurs congolais jouant en Belgique).
SA CARRIÈRE
Pierre quitte en 1972 le club de la Renaissance de Kasaï et par la même occasion arrête d'occuper son poste d'enseignant à Luluabourg, préférant s'adonner au football. Il rejoint les rangs de l'AS Bantou, célèbre club de la ville de Mbuji-Mayi. Déjà adoré dans son ancien club, Pierre Ndaye Mulamba devient au fil du temps une star nationale. Il est surnommé Mutumbula, le léopard. En 1973, il signe au Vita Club de Kinshasa, scellant son nouveau statut, celui de star nationale et remportera la Coupe d'Afrique des Champions en novembre de la même année. Il est sélectionné à maintes reprises par le nouveau sélectionneur Blagoja Vidinić. En 1974 se tient en Égypte la Coupe d'Afrique des Nations.
COUPE D'AFRIQUE DES NATIONS 1974
La Coupe d'Afrique des Nations 1974 est pour Pierre Ndaye Mulamba l'occasion de se faire un nom en Afrique. Attaquant vedette des Léopards du Zaïre (le Congo est renommé Zaïre en 1971 par le président Mobutu Sese Seko), Pierre Mulamba va en effet confirmer son statut. Il marque 9 buts dont 4 en finale (il y a eu deux finales : une première où les Zambiens et Zaïrois se sont neutralisés sur le score de deux partout et une deuxième finale "barrage" remportée par les Zaïrois sur le score de 2-0). Mutumbula "Volvo" comme on le surnomme toujours reste donc dans l'histoire du football africain en gardant le plus grand total de buts inscrits en une seule Coupe d'Afrique des Nations. Sur instruction du chef de l'État, chaque joueur recevra une maison dans le quartier Salongo à Kinshasa ainsi qu'une voiture.
LA DESCENTE AUX ENFERS Coupe du monde 1974
Les Léopards perdent tous leurs matchs amicaux sur des scores fleuves. Le premier match est perdu 2-0 face à l'Écosse, Mulamba assiste impuissant à la défaite de son équipe. L'équipe repart avec un cinglant 9-0 d'Allemagne. De plus, Mulamba expulsé face au Brésil est suspendu pour trois matchs par la FIFA. Éliminés au premier tour sans marquer un seul but, les Zaïrois repartent humiliés.
L'idole de cedric bakambu ne verra donc pas son record battu par son jeune compatriote qui rêve de tuer le record jamais battu par aucun africain (samuel etoo à atteint 7buts) Que la terre du kongo de nos ancêtres te soit légère, ton amour pour le pays et l'équipe nationale toko bosanaka yango te. 
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top