Liens commerciaux

0
Le Vice-premier Ministre, Ministre des Affaires Etrangères et Intégration Régionale, Léonard She Okitundu a repris son bâton de pèlerin pour expliquer et clarifier la situation politique globale de la République Démocratique du Congo auprès des partenaires. Première étape de l’an 2018 du missi dominici du Président Joseph Kabila, l’Etat du Vatican où ce vendredi 19 janvier 2018, au cours d’un entretien empreint de cordialité de près d’une heure, il a rencontré à la Secrétairerie du Saint-Siège, son homologue Monseigneur Paul Richard Gallagher, secrétaire chargé des relations avec les Etats. L’Accord-Cadre entre les deux Etats et la situation politique en RDC figuraient au menu des discussions entre les deux chefs de la diplomatie.

L’Accord-Cadre entre la RDC et le Saint-Siège concrétise le caractère spécial des relations

La République Démocratique du Congo et le Vatican ont signé en mai 2016 un accord-cadre sur des matières d’intérêts communs. En dépit de la laïcité de l’Etat Congolais, le Gouvernement Congolais se doit d’entretenir des relations privilégiées avec le Saint Siège vu la proportion importante de la population Congolaise appartenant à l’Eglise Catholique et l’importance des structures sociales de cette confession religieuse. A cet effet, She Okitundu a rassuré son homologue de la « poursuite positive » du processus de ratification de l’accord-cadre devant lier Kinshasa et la Cité pontificale. La procédure a franchi l’étape de l’Assemblée nationale et est en attente d’examen au Sénat lors de la session parlementaire de mars 2018.

Kinshasa voit dans cet accord-cadre, « la volonté ferme et profonde de la République Démocratique du Congo de maintenir et renforcer durablement les relations particulièrement privilégiées et spéciales qu’elle entretient avec l’Etat du Vatican datant de plusieurs siècles depuis la première évangélisation du Congo », volonté saluée par le Saint-Siège.

Avancées politiques positives vers les élections et soutien du Vatican à l’accord du 31 décembre 2016

Monseigneur Gallagher a souligné que l’accord politique du 31 décembre 2016 sous les bons offices de la CENCO est « un document de grand espoir » pour le peuple Congolais et les partenaires internationaux. Le Ministre du Saint-Siège a rappelé l’engagement permanent du pape François pour la paix en République Démocratique du Congo, pays qui fait l’objet de son attention particulière lors de ses prières.

Le Vice-premier Congolais a confirmé que des évolutions positives qui confirment la prévisibilité des élections: la publication du calendrier électoral, la loi électorale révisée, le budget de la suite des opérations électorales ainsi que la poursuite de l’enrôlement, déjà à 45 millions d’inscrits, dans les provinces du Kasaï, Kasaï Central et le Lomami..

Selon lui comme l’a affirmé le Président Joseph Kabila lors de son discours 31 décembre 2017, les élections sont irréversibles.

She Okitundu a attiré l’attention de son homologue sur une certaine tendance actuelle à l’instrumentalisation de l’église catholique a des fins politiques inavouées par certaines forces politiques et sociales s’inscrivant dans une logique insurrectionnelle. Pour sa part, le secrétaire d’Etat du Vatican a affirmé que son pays tenait à l’accord de la Saint-Sylvestre qui est un « espoir » pour une résolution pacifique des tensions en République Démocratique du Congo tout en rappelant aux autorités Congolaises la responsabilité de veiller à l’inviolabilité des lieux de culte particulièrement aux termes de l’Accord-cadre susmentionné. Sur ce point, le Vice-premier Ministre, Ministre des Affaires Etrangères et Intégration Régionale de RDC a stigmatisé les actes de provocation a l’endroit les forces de l’ordre et souligné que son pays était confronté à l’instar d’autres démocraties à la difficulté de concilier l’exercice des libertés individuelles et l’impérieuse nécessité de préserver le maintien de l’ordre et la sécurité publiques conformément à sa Constitution et ses engagements internationaux en la matière en l’espèce, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et la Charte Africaine des Droits de l’Homme.

Les deux chefs de la diplomatie ont convenu de maintenir permanentes leurs consultations diplomatiques pour que les relations entre Kinshasa et le Saint-Siège demeurent à leurs niveaux d’excellence actuels. A la fin de l’entretien, Monseigneur Gallagher a offert a son hôte une médaille officielle pontificale.


Kin24 Info
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top