Liens commerciaux

0
Une réunion de quelques conseillers à la Primature a viré à un échange de coups de poing entre le gendre du Premier Ministre et son Directeur de cabinet. Michel Nsomue Nsomue et Harmed K s’en sont pris aux mains à la suite d’une longue dispute. Les faits se sont déroulés tard dans la nuit d’hier lundi 5 mars à ce mardi 6 mars 2018 à la Primature. La réaction de Bruno Tshibala se fait toujours attendre, lui qui est critiqué pour avoir fait de quatre de ses enfants et d’une ribambelle de cousins, ses conseillers.

Jusqu’où la médiocrité tant décriée persistera-t-elle, particulièrement dans le chef de proches collaborateurs du Chef du gouvernement ? C’est la question qui mérite d’être posée au regard de la tournure que prennent les évènements. Les faits se succèdent et se muent en scandales mais, les lignes ne bougent pas.

Selon une source généralement bien informée, une réunion de quelques conseillers à la primature a viré au pugilat quand, la question de salaires du personnel du cabinet du Premier ministre s’est invitée dans le débat.
Un témoin qui a réussi à immortaliser ce fait insolite dans une vidéo d’une minute et demie indique qu’un pot de fleurs a été cassé et une porte vandalisée.

La veille, un groupe de conseillers et chargés d’étude ont publié un communiqué dans lequel ils ont déploré leurs mauvaises conditions salariales. Ils ont réagi à une mise au point du Chef de cabinet de Tshibala du 4 mars dans laquelle il s’en est pris aux « ennemis de l’orthodoxie financière sévèrement instaurée dans la gestion du cabinet du Premier ministre dans leurs calculs de s’enrichir trop facilement sur le dos du Trésor public ».

Tshibala est-il innocent ?

Pour eux, le communiqué de Nsomue n’a pas répondu à la question du paiement de leurs salaires. « Comment expliquer que seule la Primature connaisse de situation de non-paiement des salaires pendant que tous les autres ministères sont régulièrement et convenablement payés ? Voilà le discrédit que vous apportez au Chef du Gouvernement qui vous a totalement fait confiance », ont-ils fustigé.

Ce, avant de dénoncer l’enrichissement injustifié du Directeur de cabinet de Bruno Tshibala. « Au lieu d’afficher une arrogance parce que vous avez été capable d’acquérir des biens immobiliers en un temps record, il serait indiqué de vous humilier avant que la justice soit appelée à clarifier la source de vos présumées acquisitions, à hauteur de 1 million de dollars de eux appartements aux immeubles CTC pendant que de familles entières de vos collaborateurs souffrent pour nouer les deux bouts du mois », ont-ils révélé.

Le Premier Ministre n’a jusque-là pas du tout réagi alors que son intervention est très attendue pour mettre fin à la mésentente entre ses collaborateurs. Et plus son silence dure, plus il alimente des rumeurs sur sa complicité présumée avec son dircab dans le détournement des salaires du personnel et de frais de fonctionnement de la Primature. Visiblement, l’ancien conseiller juridique d’Etienne Tshisekedi marche sur des œufs car, il doit choisir entre les intérêts de sa petite famille biologique et ceux de la famille de son tout puissant chef de cabinet.

RD44

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top