Liens commerciaux

0
« Ces gens-là ont été nommés par le Premier ministre. Ils sont venus au cabinet mais, sont en surnombre. L’enveloppe budgétaire qui doit nous servir des rémunérations n'a pas changé et n'est pas capable de supporter un tel surnombre de membres du cabinet », déclare sur TOP CONGO FM, le directeur de cabinet du premier ministre, qui « n’avait pas été informé de ces nominations ».

Accusé par certains conseillers à la Primature, de détourner leurs salaires à son propre bénéfice, Michel Somwe dit déplorer le manque de salaires et affirme que ce qu’ils perçoivent « ne sont même pas des primes. C'est un geste humanitaire que le directeur de cabinet a estimé logique ».

Nommés sans mon concours 



Le Directeur du cabinet du Premier ministre rappelle que l’enveloppe salariale ne couvre qu’une centaine de membres du cabinet.

« Aujourd'hui, nous sommes près de 800 membres du cabinet ».

« Il faudrait tripler le budget de la Primature pour que je sois en mesure de payer tous ces gens qui ont été nommés sans mon concours », indique le directeur de cabinet, soit « 2 milliards de francs congolais, alors que je n'ai que 570 millions ».

A noter que la particularité de la primature est que les membres de son personnel ne sont pas bancarisés alors que même ceux de la présidence le sont.

Alors que la bancarisation, appliquée aussi à la présidence de la république, était le cheval de bataille du premier ministre Matata.

Mais le directeur de cabinet du premier ministre se défend de s’être enrichi sur cette anomalie, « je n’ai pas acheté d’appartement à l’immeuble CTC », dit il notamment, ce dont les membres du cabinet avaient affirmé dans une correspondance à sa hiérarchie.




Pour écouter l’interview du directeur de cabinet, cliquer sur le lien suivant :

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top