Liens commerciaux

Emission Kiosque du 23 Avril 2018 avec Mike Mukebayi et Serge Kabongo : Katumbi veut chasser Kabila par les armes !

0


Un des pères de l'indépendance congolaise et ex-Premier ministre zaïrois, le sénateur André Bo-Boliko Lokonga Monse Mihambo, est décédé vendredi en Belgique à l'âge de 83 ans, rapportent plusieurs médias congolais et de la diaspora.










Né le 15 août 1934 à Lobamiti dans le Bandundu (ouest de l'actuelle République démocratique du Congo, à l'époque Congo belge), cet ancien syndicaliste - il avait présidé l'Union des travailleurs du Congo - a contribué à l'élaboration de la première Constitution du pays, tout comme à celle en vigueur aujourd'hui, rappelle le site d'information 7sur7.cd.




Riche parcours politique

Bo-Boliko avait ensuite été président de Conseil législatif (Assemblée nationale) puis Premier commissaire d'État (Premier ministre) du Zaïre du 6 mars 1979 au 29 août 1980, alors que le maréchal Mobutu Sese Seko dirigeait le pays.




En 1990 avec le retour du multipartisme, il passe à l'opposition et crée le Parti démocrate et social chrétien (PDSC, qui est donc l'un des plus anciens partis d'opposition congolais) avec Joseph dit "Papa" Ileo.




De 1992 à 1997, il fut vice-Président du Haut Conseil de la République, le parlement de transition issu de la Conférence nationale souveraine (CNS), qui visait à introduire la démocratie au Zaïre.




Ce vieux routier de la politique congolaise avait été élu sénateur en 2007.




Il séjournait depuis plusieurs mois à Bruxelles pour des raisons médicales et est décédé vendredi "aux premières heures de la matinée", selon la radio onusienne Okapi.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top