Liens commerciaux

0
*Pour Michel Nsomue, il s’agit des ennemis de l’orthodoxie qui publient des montants qui ne reposent sur aucun document comptable.

Le Cabinet du Premier ministre Bruno Tshibala fait face à des accusations de malversations répandues sur les réseaux sociaux. Dans une mise au point datée du 3 mars courant, Michel Nsomue Nsomue fixe l’opinion. Le Directeur de Cabinet du chef du Gouvernement indique que ce sont des "ennemis de l’orthodoxie financière instaurée dans la gestion du Cabinet du Premier ministre qui s’inventent des décaissements fictifs des fonds qu’ils imaginent avoir été effectués par la Banque Centrale du Congo en faveur de la Primature". Dans le même document, Michel Nsomue fait savoir que ces montants que ces gens publient sur la Toile, "ne reposent sur aucun document comptable." Le Dircab de Bruno Tshibala explique qu’il existe, en plus du Cabinet, "une administration et des Cellules rattachées qui fonctionnent comme des entités à part entière au sein de la Primature." Autre précision de taille livrée par Michel Nsomue : "de nombreux paiements effectués sous couvert et par le même Code comptable de la Primature sont destinés à des dépenses vitales qui n’ont rien à voir ni avec le fonctionnement propre de cette dernière ni avec la gestion de son Cabinet". Ces paiements, selon Nsomue, servent "à couvrir des situations d’urgence ou exceptionnelles qui surviennent au pays, des interventions ponctuelles en faveur des institutions en attente ou à défaut de leur prise de charge par le budget...".

 DK
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top