Liens commerciaux

0


Le ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende, rejette les accusations de la plateforme électorale de Moïse Katumbi « Ensemble » qui reproche le pouvoir d’instrumentaliser la justice et les services de sécurité dans l’objectif d’écarter Katumbi à l’élection présidentielle de décembre 2018.




Le porte-parole du gouvernement s’oppose aux déclarations de la plateforme « Ensemble » qui soupçonne le gouvernement d’être derrière les récentes accusations de la police selon lesquelles Katumbi serait le commanditaire d’une tentative de rébellion dans le nord-est du pays.




“Finalement, même quand il pleut c’est toujours une stratégie du pouvoir pour écarter Moïse Katumbi ? Il s’agit d’une affaire judiciaire. S’ils veulent aider Katumbi, la meilleure chose c’est de prendre un bon avocat et d’aller savoir ce qui est reproché exactement à monsieur Katumbi auprès des autorités judiciaires. C’est comme ça que ça se passe dans un État de droit”, a déclaré le vendredi 12 mai 2018, à ACTUALITE.CD, Lambert Mende.




Le jeudi dernier, « Ensemble » a qualifié de ridicules les accusations de la police nationale congolaise qui, selon la plateforme, viseraient à bloquer la candidature de Moïse Katumbi à l’élection présidentielle du 23 décembre prochain.
Stanys Bujakera Tshiamala
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top