Liens commerciaux

0
Le sélectionneur des Léopards a pinté les plombs pendant la conférence d’après match du derby kinois entre le DCMP et V. Club (1-2) du 31 décembre 2018. Une vidéo de 27 secondes le montrant répondre à une injure venant de l’extérieur de la salle de conférence fait le buzz actuellement sur les réseaux sociaux. Si certains internautes se moquent de l’attitude de Jean-Florent Ikwange Ibenge, de nombreux autres la désapprouvent et considèrent qu’il s’est rendu vulgaire.

Sur cette vidéo largement partagée, on le voit interrompre à deux reprises ses explications sur le déroulement du match pour répondre à une injure visant sa mère biologique. D’une voix imposante et violente et dans un langage ordurier digne d’un kinois de la rue, une personne visiblement hostile au travail du coach de l’A.S.V. Club s’en prend à sa maman en Lingala avec des insanités. A peine elle a prononcé les deux premières injures qu’elle a obtenu une réponse inattendue. « C’est pour elle-même », lui-a-t-il répondu en Lingala.
Bien que calmé par un journaliste qui se trouvait à ses côtés, Ibenge a récidivé quelques secondes plus tard, cette fois-ci en ajoutant que « merci mais c’est toujours pour elle-même ».
S’il est vrai qu’il n’a pas répondu à une injure par une injure, il est évident qu’il s’est laissé emporter par la colère au point de descendre ci-bas.
Sur les réseaux sociaux, des internautes ont rapidement fait des liens entre sa réponse brutale et rapide avec le mot d’ordre du Secrétaire Permanent du PPRD, Emmanuel Shadari aux militants du parti présidentiel à répondre « Coup sur coup » aux attaques des militants des partis d’opposition.



D’autres, sans pour autant défendre la violence langagière à laquelle recourent certains supporters congolais, ont affirmé qu’Ibenge s’est rendu « médiocre » à force de côtoyer les « médiocres ».
Légitime défense ?
Selon une petite enquête menée par Alternance.CD, bon nombre de congolais interrogés sont écœurés non seulement du fait qu’il s’agit du patron du staff technique de leur équipe nationale de football, mais à cause surtout du profil de Florent Ibenge, lui que d’aucuns considèrent comme un modèle.
« J’ai deux petits garçons qui sont ses fans depuis maintenant deux ans. Ils m’ont toujours dit qu’ils apprécient Ibenge au-delà des exploits qu’il a réalisés à la tête de l’équipe nationale. Ils l’ont même rencontré à deux reprises et se sont fait photographier avec lui. Qu’est-ce que je leur dirai s’ils le voient répondre aux injures d’un voyou ? », s’ interroge un quinquagénaire.
Pour lui, plutôt que de répondre « œil pour œil, dent pour dent », il devrait garder son sang-froid. « Il connait bien la mentalité des congolais en général et des habitants de Kinshasa en particulier. En plus, il est habitué à entendre de telles injures », ajoute-t-il.
Ce point de vue n’est pas partagé par un supporter de V.Club pour qui, Ibenge n’a commis aucun mal en répondant à un voyou qui s’est attaqué à sa mère. « Il a exercé son droit de réponse et ne doit pas être critiqué pour ça », soutient-il.



Un autre parle de la légitime défense et va loin plus loin en demandant que l’auteur de cette injure soit poursuivi en justice pour injure publique.
RD44
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top