Liens commerciaux

0
Les combats opposent depuis, le jeudi dernier, l’armée congolaise face aux rebelles ougandais des Forces démocratiques Alliées (ADF) à Tenambo, village situé à 7 km au nord de la cité d’Oicha.

Selon la société civile locale, certaines familles qui étaient dans leurs champs ne sont pas encore revenues.

«c’est depuis hier à 16 heures 30 que les armes lourdes et légères se faisaient entendre dans la profondeur de Tenambo. Nous avons appris qu’il s’agissait d’une attaque de l’ennemi contre la position des FARDC située à Tedeu. Quand les armes crépitaient, certains agriculteurs étaient encore dans leurs champs. Surtout les pygmées parce que ce sont eux qui sont habitués à fréquenter cette partie. Nous craignons qu’il y ait déjà des civils tués là-bas», explique Philippe Bonane, président de la société civile d’Oicha.

Contacté ce 15 juin 2018 par ACTUALITE.CD, Mak Hazukay, porte-parole de l’armée, rassure quant à l’évolution de l’opération.

« Nous avons repoussé une attaque contre l’une de nos positions à Tenambo. Lors de la poursuite de l’ennemi, nous avons réussi à libérer quatre civils qui étaient déjà pris en otage. Pour le moment nous sommes en train de travailler avec la société civile locale pour savoir s’il n’y a pas de civils tués. Mais nous avons mentionné une dame touchée par balle », explique-t-il.

Samedi 9 juin 2018, les rebelles ADF ont fait incursion dans la localité de Mavivi située au nord de Beni, 20 km du centre ville. Plus de cinq maisons ont été incendiées et neuf boutiques pillées. Pour le moment cette localité est vidée de sa population qui craint une éventuelle attaque des rebelles ougandais.

Yassin kombi
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

.
 
Top