Liens commerciaux

0
L’idée de la candidature commune de l’opposition devient de plus en plus une utopie. A en croire les propos de Jean-Marc Kabund-a-Kabund, l’opposition congolaise ira aux élections de décembre prochain. En fait, le Secrétaire Général de l’Union pour la Démocratie et le progrès social, UDPS, n’a pas manqué d’émettre sa voix autour du débat candidature commune de l’opposition. Ce dernier a bien précisé, sans mâcher les mots, que la seule candidature que l’Udps soutiendra, pour briguer la magistrature suprême est celle de Félix Tshisekedi, pas une autre.







Une affaire qui commence à faire débat. En attendant la liste provisoire de la présidentielle au prochain scrutin qui sera publiée ce 24 août 2018, les questions ne cessent de se poser concernant le candidat commune de l’opposition. Alors qu’au sein de l’Udps, tout est bien clair. Au cas où leur candidat sera éligible à la présidentielle, pas question de céder la candidature commune à un autre parti de l’opposition. Peut-être dans le cas d’une éligibilité de Félix Tshisekedi que les choses pourront se négocier autour de cette affaire.

Ou allons-nous ?

Tout semble se dessiner déjà avant même la publication de la liste définitive. Une incompréhension totale et un désordre règnent dans l’opposition. Avec tous les dossiers qui tournent autour de l’opposition notamment, celui de Moïse Katumbi, la probable inéligibilité du leader du MLC, Jean-Pierre Bemba Gombo suite à la question de subordination des témoins et tant d’autres, la majorité semble être dans une bonne posture.

Comme pour dire qu’on s’achemine vers une élection où l’opposition sera complètement divisée.

Edouard Khandi
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top