Liens commerciaux

0
* Révélation de Norbert Basengezi qui annoncait hier, l’affichage des listes provisoires par province.

* La Centrale électorale qui répond ainsi aux exigences des acteurs politiques, entend par cet acte, renforcer la crédibilité du processus en cours.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI), procédera à partir de ce lundi 3 septembre, à l’affichage des listes provisoires des électeurs dans les différentes antennes éparpillées à travers l’immense territoire du pays. C’est la grande annonce, faite hier jeudi 30 août par le vice-Président de la Ceni, Norbert Basengezeni, au cours d’une conférence de presse au siège de la Centrale électorale à Kinshasa.

Selon le numéro 2 de la CENI, l’affichage se fera progressivement. D’abord à Kinshasa.Puis dans les autres représentations de la Centrale électorale dans les 25 autres provinces. " Les listes des électeurs radiés du Fichier électoral ainsi que celles des personnes enrôlées sans empreinte digitale seront également disponibles dans les sites de vote ", précise Norbert Basengezi. Preuve que les recommandations de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), faites autrefois à ce sujet, n’étaient pas tombées dans les oreilles d’un sourd.
Ainsi, l’Opposition, l’Eglise catholique à travers la Cenco, les mouvements associatifs et regroupements de la " Société civile "qui en ont fait l’une de leurs préoccupations majeures, pourraient en avoir le cœur net. Non seulement qu’ils auront la possibilité d’accéder directement aux données, mais aussi et surtout, de vérifier et de s’assurer que les personnes enrôlées sans empreintes digitales ont réellement existé et que leurs noms ne figurent plus sur le Fichier audité. Tout concourt donc au renforcement de la crédibilité du processus et mettre fin à la campagne d’intox au sujet de cette catégorie d’électeurs ayant des empreintes illisibles sur le fichier électoral.
La Ceni rappelle que la présence de ces électeurs à problème sur le Fichier électoral est autorisée par l’article 22 des mesures d’application de la loi sur l’identification et l’enrôlement des électeurs. Mais elle précise cependant que c’est à l’issue de l’affichage desdites listes que des corrections éventuelles seront portées sur les données des électeurs. En l’occurrence, radier les personnes décédées.
En même temps, la Ceni débutera l’opération de repérage (géo-localisation) des bureaux de vote ainsi que le recrutement imminent de plus de 600.000 agents temporaires pour servir dans les bureaux de vote et de dépouillement.
Ainsi donc, la CENI aura répondu favorablement aux exigences des acteurs politiques (de l’Opposition ?) qui matin, midi et soir, l’obligeaient à afficher ces listes. Mais la Ceni qui s’en tenait mordicus à son chronogramme, n’avait pas voulu faire les choses dans la précipitation, pour ne pas finalement atteindre les résultats souhaités. Voilà que ce sera chose faite à partir de ce lundi.
Que ces affichages interviennent dix jours seulement après publication, le vendredi 24 août, des listes provisoires des candidatures jugées recevables pour la présidentielle et la députation nationale, il y a donc de quoi dissiper tout alarmisme. Principalement le pessimisme de tous ceux qui ne croient pas toujours à l’organisation effective des élections à la date du 23 décembre prochain. Preuve s’il en est une, que la Centrale électorale continue à exécuter sa Feuille de route sans désemparer. Car, un regard sur le calendrier électoral renseigne que l’affichage des listes provisoires des électeurs en est l’une d’importantes opérations prévues au courant de la première semaine du mois de septembre prochain. Ce, avant la publication très attendues des listes définitives des candidats aux différents niveaux des élections et la campagne électorale officiellement prévue du 21 novembre au 22 décembre.

70.000 MACHINES A VOTER BIENTOT A KINSHASA
A en croire Norbert Basengezi, 70.000 machines à voter en provenance de Séoul sont dans les pipelines pour Kinshasa. C’est dans ce cadre que le président de la Ceni effectue, depuis lundi dernier, une mission de supervision en Corée du Sud.
Faisant le point sur l’état d’avancement du processus jusqu’à la clôture de l’étape de publication des listes provisoires des candidatures aux élections présidentielle, aux législatives et aux provinciales, le vice-Président de la Ceni estime que " ce qui était un défi hier est devenu une opportunité pour la réussite du processus électoral aujourd’hui ". C’est, notamment, le cas des défis juridiques surmontés à ce jour et qui ont permis à la Ceni de disposer de l’ensemble de l’arsenal juridique indispensable à la tenue des prochaines élections .
Sur le plan politique et social, l’adjoint de Corneille Nangaa a mis en exergue les cadres de concertations permanentes ainsi que du comité de liaison Ceni-partis politiques, comme étant des canaux ayant pérennisé la franche collaboration entre les parties prenantes.
Malgré cela, la Ceni ne cache pas son regret. Il s’agit, selon Norbert Basengezi, de la faible implication des acteurs politiques dans la formation et l’accréditation de leurs témoins durant la phase de l’enrôlement des électeurs. Et, récemment, dans les Bureaux de réception et de traitement des candidatures (BRTC).
C’est dans ce cadre que Norbert Basengezi a salué avec insistance, la présence rémarqué des observateurs des Eglises catholique et protestante, de la Société civile, avant d’inviter les acteurs politiques (Partis et regroupements politiques) et les journalistes à signer la charte de bonne conduite et celle des observateurs. Deux documents qui sont autant de gages d’implication effective de tous, aux fins de la tenue des élections voulues crédibles, transparentes, libres et apaisées.
Concernant les médias, il a particulièrement souligné l’intérêt à obtenir les accréditations pour une couverture électorale sur l’ensemble du pays. Ce, conformément aux règles et principes d’éthique et de déontologie régissant le métier de journaliste en RD Congo.
Rappelant la détermination de la Ceni à organiser les élections le 23 décembre prochain, Norbert Basengezi a invité toutes les parties prenantes à poursuivre le débat démocratique dans le respect des règles de l’art et à accompagner la Ceni dans sa campagne de sensibilisation et d emobilisation des électeurs.
MOLINA
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top