Liens commerciaux

0
Vendu dans tous les coins et recoins de la ville de Kinshasa, Aguene est une boisson artisanale alcoolisée à forte dose d’alcool originaire de l’Equateur et du Kassaï qui constitue un danger permanant pour la santé des congolais particulièrement pour celle d’une pléthore de jeunes kinois qui s’adonnent au quotidien à la consommation abusive de cette liqueur fabriquée dans les distilleries du pays ne respectant pas les règles d’hygiène.
Une liqueur forte obtenue à base de la distillation des grains de maïs fermentés associés avec le manioc et quelques ingrédients dont bon nombre des jeunes congolais n’arrivent pas de s’en méfier afin d’éviter les méfaits de cette boisson dont la dose d’alcool est indéterminée. Une boisson qui constitue un aléa pour les jeunes congolais en les rendant malades, oisifs, nullards et détraqués. Excepté les jeunes, certaines personnes des âges avancés se livrent aussi à la consommation abusive d’Aguene qui leur rend inaptes précocement. Ennemi de la bonne santé, cette boisson alcoolisée provoque moult maladies notamment la cirrhose de foie, l’inflammation du foie (hépatite), l’atteinte des nerfs périphériques et tant autres.
C’est depuis plus d’une année que cette liqueur forte a pris le devant dans le marché kinois à tel point qu’un bon nombre de gens préfère la vendre en raison de sa popularité et sa rentabilité. Aguene se vend partout à Kinshasa notamment dans des « nganda », des bars, des boîtes de nuit et autres.
Autrement appelé « guegue » dans le jargon kinois, les kinois sont friands de cette boisson artisanale en raison de sa forte teneur et de son prix dérisoire, diffèrent de la bière brune fabriquée dans les usines de la place. Un verre d’Aguene se vent à 500FC tandis qu’une bouteille de bière se vend à 1500FC, cela constitue un alibi pour une kyrielle de jeunes kinois qui s’adonnent à la consommation de cette liqueur.
« Aguene eza moyen le plus rapide pona kozua dring ! », s’exclame un jeune kinois qui a requis l’anonymat avant d’ajouter que « Aguene est la seule boisson alcoolisée qui met les jeunes kinois à l’aise afin d’oublier les problèmes du pays… »
A l’allure où cette liqueur forte prend de l’ascenseur dans le marché kinois, le gouvernement congolais est appelé à ouvrir l’œil et le bon afin d’éradiquer cette boisson artisanale à forte teneur qui tue les congolais à petit feu.
Gloire Kalenga Rondo
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top