Liens commerciaux

0
* Katumbi, Muzito ... invitent le parti cher à Cyril Ramaphosa à poursuivre son rôle dans la recherche de la paix et de la stabilité en RD Congo.

A un peu plus de trois mois de joutes électorales prévues en décembre prochain, toutes les voies " conventionnelles " semblent bonnes à explorer pour l’Opposition. Pourvu que l’idéal poursuivi soit atteint. En l’occurrence, la tenue d’élections véritablement libres, transparentes et démocratiques, avec la participation effective de tous les acteurs politiques locaux. C’est donc cela, qui explique la croisade actuelle de l’opposition en dehors des frontières du pays.

Après leur réunion du 12 septembre à Bruxelles, certains ténors du "sextuor" dont Moïse Katumbi et Adolphe Muzito ont effectué le déplacement pour l’Afrique du Sud, où ils ont rencontré le Congrès national africain (ANC), le principal parti au pouvoir dans ce pays arc-en-ciel.
Comme dans la capitale belge, l’actualité en RD Congo a été au centre de ce face-à-face avec ACE Magashule, Secrétaire général du plus vieux parti du pays de Cyril Ramaphosa.
A en croire le communiqué conjoint sanctionnant cette réunion tenue le 18 septembre, entre l’ANC et une délégation des partis de l’Opposition congolaise, il a été demandé au parti cher à l’immortel Nelson Mandela, de poursuivre son rôle dans la recherche de la paix et de la stabilité en RD Congo.
Se déclarant très préoccupé par la situation actuelle en RD Congo, l’ANC invite le Gouvernement sud-africain à œuvrer avec Kinshasa et la Sadc, pour la tenue d’élections conformes au Protocole de cette organisation sous-régionale.
" Si la situation qui prévaut actuellement en RD Congo n’est pas résolue en urgence, elle peut conduire le pays au chaos, à l’instabilité et à la violence ", prévient l’ANC, dans le communiqué en notre possession.
Ci-dessous, ledit texte signé conjointement, le lundi 18 septembre en terre sud-africaine, entre les délégués des partis de l’Opposition rd congolaise et l’ANC.
Absents de la croisade sud-africaine, Félix-Antoine Tshisekedi, JP Bemba et Vital Kamerhe se sont fait représenter. Grevisse KABREL
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top