Liens commerciaux

0
Le candidat à la présidentielle de décembre prochain, Martin Fayulu Madidi a présenté, hier jeudi 13 septembre au Centre interdiocésain, son programme de gouvernance à mettre en application, une fois élu. Ce programme quinquennal prévoit de mobiliser 190 milliards USD, en raison de 38 milliards USD l’an.

« Investir dans le citoyen pour développer la RDC », tel est l’intitulé du programme de Martin Fayulu. Ce programme, présenté hier par le candidat de la Dynamique de l’opposition, s’articule autour de six axes. A savoir, le social libéralisme, la citoyenneté, le pacte pour le développement, la bonne gouvernance, la réconciliation nationale et le principe gagnant-gagnant.
Ces fonds ainsi mobilisés, explique Martin Fayulu, devraient être affectés à des secteurs prioritaires comme, la Santé, l’Éducation, l’Eau, l’Agriculture, la Justice et la Construction des infrastructures routières. D’autres secteurs concernés par le programme du président de l’Ecidé sont : la promotion de la paix, de la bonne gouvernance, de l’état de droit, de la recherche et Innovations, la Tolérance zéro et la lutte contre la Corruption.

OUI A LA DOUBLE NATIONALITE ET AU SCRUTIN A DEUX TOURS
Martin Fayulu a promis, une fois élu, de consacrer l’acquisition de la double nationalité. Il estime que le caractère exclusif de la nationalité congolaise fait manquer au pays l’expertise de ses nombreux fils et filles qui ont acquis des nationalités et citoyennetés étrangères pour des raisons d’études et autres.
« La nationalité congolaise peut-être détenue concurremment avec une autre nationalité, à l’exception de celles de 9 pays voisins de la RDC. La levée de ce verrou constitutionnel évitera au pays les querelles que nous vivons actuellement. Dans cette situation, le candidat qui veut briguer la magistrature suprême ou la députation nationale, voire provinciale doit tout simplement posséder la nationalité congolaise d’origine », a-t-il indiqué.
Fayulu a proposé, par ailleurs, de rétablir le système de scrutin présidentiel à deux tours. Il promet, en plus de cela, de mettre en place des politiques et programmes qui permettront à tous les expatriés « sans-papiers » de revenir sur le sol congolais.

RAISONS DE SON ABSENCE EN BELGIQUE
Martin Fayulu a saisi le moment de la présentation de son programme de gouvernement pour dissiper les rumeurs autour de son absence en Belgique, aux côtés de ses pairs de l’opposition. Il explique cette absence principalement par le fait que la cérémonie de présentation de son programme ait été fixée un jour après la tenue de cette rencontre.
« Si j’avais reporté cette cérémonie, m’auriez-vous pris au sérieux ? », a-t-il répliqué à la question d’un journaliste.Il a, cependant,promis de faire siennes les résolutions qui découleront de cette réunion de l’opposition à Bruxelles.
Les principaux leaders de l’opposition congolaise se réunissent depuis le mercredi 12 septembre dans la capitale Belge. Dans un communiqué conjoint rendu public, Ils conditionnent leur participation aux élections générales de décembre prochain par la satisfaction de 9 préalables dont l’abandon de la machine à voter.
Des enjeux importants de cette rencontre sont, aussi la désignation d’un candidat commun et l’élaboration d’un programme commun de l’opposition.
Orly-Darel NGIAMBUKULU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top