Liens commerciaux

0
Le président du Football Club Renaissance du Congo, Pascal Mukuna a réagi au dossier des quatre joueurs expatriés qui accusent le club de n’avoir pas honoré ses engagements à leur égard. Il s’agit du camerounais, Alfred Mfongang dit « Sarkozy », du Nigérian Vincent Tchalla, du Malien Coulibaly Fousseny et de Donald Mfoutou de la République du Congo. Il y a peu, ces quatre joueurs du FC Renaissance ont attaqué les dirigeants de l’équipe à la Fédération congolaise de football association (Fecofa), pour revendiquer leurs droits.

Ça sent le roussi au sein du FC Renaissance du Congo. En toile de fond, le mécontentement de quatre joueurs expatriés qui se déclarent lésés dans leurs droits. Depuis, l’affaire fait grand bruit dans les milieux sportifs kinois. Principalement, ceux des fans de l’équipe Orange. Ici, les commentaires vont dans tous les sens.
Face à cette foire de commentaires, le chairman du Fc Renaissance, Pascal Mukuna, se refuse à porter de muselières. « Nous ne pouvons pas accepter que quelqu’un vienne nous escroquer ici. Non, ça ne passera pas », réagit-il sur un ton n’admettant presque pas la moindre réplique.
Par rapport aux accusations des quatre joueurs contre le staff dirigeant du FC Renaissance, Pascal Mukuna indique que les intéressés avaient bel et bien reçu leurs dus et que leurs comportements laissaient à désirer. D’où leur exclusion.
Car, ajoute Pascal Mukuna sur les ondes de Raga Tv, il y va de l’image de l’équipe.
« Pourquoi devons-nous être dupes jusqu’au point où Sarkozy (Ndlr :Alfred Mfongang) vienne nous escroquer ? C’est ça la vraie information. Quand vous le voyez jouer, peut-il être appelé footballeur ? C’est lui qui nous doit beaucoup. Tout ce qu’il est entrain de débiter, c’est du mensonge. Il ne parlera pas s’il est devant le reste des dirigeants de l’équipe parce qu’il connait la profondeur de son dossier. Je prends le cas de Vincent Tchalla. Nous lui avons remis l’argent pour ses deux ans dans l’équipe. Mais en arrivant ici, il était sous contrat avec une équipe du Gabon. Nous lui avons demandé pourquoi vous Nigérians et autres Camerounais, agissez ainsi ? Vous êtes sous contrat avec une équipe mais vous acceptez en même temps, de prendre notre argent. Tout le monde l’a vu. Il n’a pas joué toute une saison alors qu’il avait déjà perçu l’argent de l’équipe. Il n’a servi l’équipe que pendant une saison. Que devrions-nous faire ? lui donner encore de l’argent pour l’autre saison ? ».
Le président qui vient de rempiler pour un mandat de 3 ans à la tête du club orange de la capitale poursuit en ces termes : « Nous sommes en train de le récupérer sur le salaire que nous devrions lui payer. C’est ça la réalité. Nous ne pouvons pas accepter que quelqu’un vienne nous escroquer ici. Non, ça ne passera pas. Nous n’avons pas un problème avec Coulibaly. Nous lui avons donné son argent pour les deux saisons de son contrat. Il lui reste une saison à jouer. Son problème, il est venu tout en étant malade. Il avait un derangement à la jambe. Nous avons dépensé 4.000 dollars pour le soigner. Aujourd’hui, il souffre de la tuberculose. Nous ne pouvons pas jouer avec un joueur souffrant de cette maladie. Il est obligé de rentrer chez lui. Si leurs passeports sont retenus par les services d’immigration, où est le problème du club là-dedans ? Vincent Tchalla et Fousseny Coulibaly vont prendre leur avion à l’exception de Sarkozy qui doit rembourser l’argent du club, sinon il ne partira pas. Nous, nous ne badinons pas » a t-il lâché.
Le FC Renaissance jouera cette saison la 24ème Ligue nationale de football (Linafoot). Elle débutera le 22 septembre en cours. Gloire BATOMENE
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top