Liens commerciaux

0
Un haut cadre de l’UNC a déclaré à C-NEWS, que son parti ne pouvait pas se présenter à CPAS, pour faire une déclaration commune avec d’autres candidats à la présidence de la République. «Nous restons attacher à la philosophie de sept leaders de l’opposition qui avaient réuni le meeting du Triomphal notamment Vital Kamerhe, Félix Tshisekedi, Martin Fayulu, Adolphe Muzito, Jean-Pierre Bemba, Freddy Matungulu et Moïse Katumbi», a indiqué ce haut cadre de l’UNC ; avant de noter : «nous exigeons encore et toujours l’abandon de la machine à voter ; le nettoyage du fichier électoral ; le financement du processus électoral et la paix à Beni. Nous tenons donc à ces exigences, puisqu’elles sont les seules qui nous conduirons vers les élections crédibles». Entre temps, le haut cadre signe et persiste : «pour nous l’UNC, la tenue des élections le 23 décembre est un impératif avec ou sans machine à voter. Signer la déclaration de CPAS, c’est allé à l’encontre de nos positions, et par-dessus tout, désillusionner la base».

YVES BUYA
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top