Liens commerciaux

0


« La volonté de la base rejette catégoriquement la désignation de Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition ».

Elle n’accepte pas « la blague qui s’est faite à Genève et demande à son président (Felix Tshisekedi) de retirer sa signature et de rentrer au plus vite au pays pour entamer la campagne électorale ».

De plus, dans ce communiqué, l’UDPS dit « rejeter le boycott des élections, refuse toute transition avec Kabila et déclare vouloir aller aux élections avec ou sans machine (a voter) ».

Cette déclaration a été lue par le secrétaire général du parti. Jean-Marc Kabund (photo) qui, « loin de toutes polémiques, rappelle que l’UDPS est bâti sur le sang de martyrs. L’UDPS ne vendra pas sa dignité », en référence aux leaders Jean-Pierre Bemba, Moise Katumbi et Adolf Muzito, qui ont pris part à la réunion de Genève alors qu’ils n’avaient plus voie au chapitre dans les candidatures à l’élection présidentielle.



Complot contre l’UDPS.



Le secrétaire général de l’UDPS parle s’un « complot contre la république et une tentative de destabilisation de l’UDPS ».

Jean Marc Kabund pense que le président du parti s’inclinera devant la volonté de la base, que « Felix Tshisekedi reviendra au Congo et battra la campagne seul. Il a tout intérêt à se soumettre à la base, il ne peut pas aller outre à l’intérêt de la base, au moment où je parle, je suis même certain qu’il est en train de se préparer pour rentrer au pays ».

Le secrétaire général du parti confirme en outre que « l’UDPS prendra part aux élections avec ou sans la machine à voter. Ceux qui rejettent la machine sont dans le schéma d’une prolongation en vue de participer à une transition de 2 ans ».

Ce que rejette le parti.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top