Liens commerciaux

0


La taupe Sessanga n'a plus quitté Genève pour Paris comme il le prévoyait après qu'il ait été surpris par certains opposants entrain de fuiter des informations sur le déroulement des assisses du conclave des opposants, qui sévit depuis hier, vendredi 9 novembre à Genève. Lequel conclave devrant désigner le candidat commun de l'opposition.


Le pion de Néhémie Mwilanya-allusion faite ici à Sessanga a été percuadé par Olivier Kamitatu, Christian Mwando, Jean-Claude Vuemba et autres proches collaborateurs de Katumbi de regagner l'hôtel où se déroule les travaux. Au moment ou il s'apprêtait à prendre son vol pour Paris. C'est à la suite des supplications de Kamitatu et autres que Sessanga avait accepté de rejoindre l'équipe de Katumbi qui loge à l'intercontinental de Genève, tard dans la soirée d'hier vendredi, d'aprés la source qui a contacté C-NEWS, depuis Genève. Arrivée à l'hôtel où sont logés Kamitatu, Mwando et Vuemba, la taupe Sessanga a demandé à Christian Mwando de prendre une photo d'ensemble, avec tous les collaborateurs de Katumbi qui prennent part aux travaux de Genève pour dissiper tout mal entendu. Pour rappel: Sessanga voulait accèder dans la salle où les leaders de l'opposition tenaient leur réunion. Pourtant des strictes mesures ont été données par le comité chargé de l'organisation du conclave.

Que seul les leaders avec leur second au choix ont accès dans la salle des travaux. Sessanga n'avait été désigné par Katumbi pour l'assister. L'insistance de Sessanga d'y accèder avait tellement tiqué quelques collaborateurs de Katumbi au point de le suspecter. Et, c'est par après que ceux-ci l'ont surpris entrain de fuiter certaines informations à Néhémie Mwilanya, le DIRCAB de Joseph Kabila, avec qui Sessanga entretien des copinages obscurs. C'est toujours avec la complicité de Sessanga et de Néhémie Mwilanya que Makila soutenant alors la candidature de Moise Katumbi avait participé au dialogue du camp Tshatshi. Sessanga avait prétexté à Katumbi, que Makila aller plaider son cas pour qu'il regagne le pays. C'est qui était pourtant faux. Makila et Sessanga avaient abusé de la bonne foi de Katumbi parce qu'ils avaient des agendas cachés. Participation qui avait valu à Makila le poste de Vice-Premier ministre au lendemain de l'accord du 18 octobre.

C'est à se demander ici jusque quand Sessanga va-t-il continuer à snober Katumbi? A Katumbi d'ouvrir l'oeil et le bon sur Sessanga qui peut à tout moment surprendre. Le fait, qu'il mène déjà un combat sans conviction.

YB
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top