Liens commerciaux

0
Lancée il y a plusieurs mois, l’opération "Kinshasa sans épave abandonnée sur la route" se poursuit. Après avoir été dans plusieurs communes de Kinshasa, le commandant de la Police de Kinshasa a ratissé, le mardi 6 novembre dernier, le tronçon allant de la place Echangeur, dans la commune de Limete, au quartier Bibwa, à N’sele, dans la partie Est de Kinshasa.


Sur son parcours, le Général Sylvano Kasongo a ramassé des véhicules abandonnés. Il s’arrêtait à tout bout de champ pour évacuer les épaves jetées le long de la route, démantelant en même temps, les garages pirates érigés sur la chaussée où s’attelaient chauffeurs et mécaniciens malveillants.
Carcasses de voitures, de taxi-bus et de camions ont été emportées sur le passage de l’autorité policière de la ville, à la grande satisfaction de la population. "Nous saluons cette opération du Général Sylvano Kasongo. Ces épaves contribuaient à l’insécurité dans la Tshangu. Nous sommes très heureux qu’elles soient enfin évacuées", ont indiqué des habitants des contrées où s’est rendu le Commissaire provincial.
Les responsables de l’Association des chauffeurs du Congo, section Tshangu, se sont aussi dit satisfaits de cette descente sur terrain du général Sylvano Kasongo. Ils l’ont encouragé à poursuivre cette opération sur plusieurs autres routes secondaires du district de la Tshangu.
"Nous encourageons cette autorité de la ville dans ses initiatives tendant à renforcer la sécurité de la population congolaise", ont -ils déclaré.
" Nous nous adressons principalement aux chauffeurs et aux conducteurs des véhicules. Ils doivent savoir que la chaussée n’est pas un garage. Elle est principalement réservée aux véhicules qui doivent passer. Lorsque votre véhicule tombe en panne, mettez-le à coté. Pas sur la chaussée. Dès que la Police trouve un véhicule sur la chaussée, elle le saisit", a déclaré le Général Sylvano Kasongo.

LUTTE CONTRE LA NUISANCE SONORE
En plus de l’insécurité, le commissaire provincial de la Police s’emploie aussi à lutter contre la nuisance sonore à Kinshasa. Le même jour, il a ordonné la saisie des baffles à la base des tapages diurnes et nocturnes dans des bars et terrasses du quartier Kingasani, dans la commune de Kimbanseke.
"Ça valait la peine que le Général Kasongo vienne confisquer les baffles de ces bars. Ils jouent de la musique à longueur de journée. Les élèves et les étudiants ne peuvent pas étudier dans ces conditions", affirment -ils.
Cette opération se poursuivra jusqu’à rendre la ville de Kinshasa propre, a martelé le Général Kasongo. Orly-Darel NGIAMBUKULU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top