Liens commerciaux

0

Le prix Nobel de la paix 2018, le docteur Denis Mukwege, dans une interview dont le contenu a été posté ce mercredi 5 décembre 2018 sur Twitter, s’est montré pessimiste quant à la tenue des élections réellement démocratiques, crédibles et transparentes à la fin de cette année conformément au calendrier électoral de la CENI.

Selon ce gynécologue congolais, les préparatifs desdites élections au stade actuel, n’augurent pas une issue favorable.

« Je viens du Congo et je n’ai pas vu un seul signe de préparation de ces élections pour qu’elles soient transparentes, crédibles et apaisées, j’ai vu aucun signe. Par contre, j’ai vu une préparation militaire assez forte. Peut-être qu’il y aura élection mais elle ne sera ni transparente ni crédible ni apaisée. S’il y a quelque chose qui se passe le 23 décembre ça sera beaucoup plus une nomination via les machines à voter que vraiment les élections », a indiqué Denis Mukwege.

A quelques jours des élections présidentielle, législative nationale et provinciale en République Démocratique du Congo, certains observateurs ne cachent pas leur crainte quant à la tenue effective de ces scrutins.

La poursuite du déploiement des matériels électoraux dans certains coins du pays est parmi les éléments qui fondent à ce jour les doutes de ces observateurs.

Pendant ce temps, la Commission Électorale Nationale Indépendante signe et persiste qu’il y aura bel et bien élections le 23 décembre de cette année.

Jephté Kitsita
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top