Liens commerciaux

0

Suite à l'information relative à la demande de la CENI de négocier avec l'opposition afin de reporter les élections prévues le 23 décembre 2018, les Congolais, traumatisés, tristes et inquiets, perdent leur temps à vérifier la véracité de cette initiative qui coule pourtant de l'évidence avec ce régime dictatorial et sanguinaire.

Si Kabila a fraudé massivement avec les bulletins de vote et triché juridiquement en imposant le scrutin à un seul tour aux élections présidentielles, pour être proclamé "président élu" sans avoir gagné les élections de 2006 et 2011, seuls les naifs croient à l'échec de Shadary (Kabila bis), bien qu'il soit rejeté par plus de 90% des Congolais, à cause du bilan catastrophique de la fameuse Majorité Présidentielle.

Donc, s'il y a élections, de surcroît avec machines à tricher, Shadary sanctionné par l'Union Européenne pour des crimes, sera perdant mais proclamé "président élu". Conséquences: comme aux 2 élections présidentielles précédentes, Kabila va utiliser l'arme lourde pour massacrer la population contestataire faisant des milliers de morts.
Particularité: cette fois, Kabila va perdre sa guerre et être capturé par le peuple dans le cadre de l'article 64 de la constitution.

Pareil, si Kabila n'organise pas les élections ce 23 décembre 2018, il sera aussi capturé par le peuple qui a atteint le seuil de tolérance, en usant l'article 64 de la constitution par le soulèvement populaire.

Ainsi, le mouvement UNIC et le Dr. Georges ALULA considèrent que la fin de ce régime des prédateurs sanguinaires doit nécessairement engendrer le changement de ce régime, le renouvellement des élites, l'installation "d'un gouvernement d'intérêt général" ayant une vision homogène et l'instauration de l'autorité d'un État fort, sans laisser la place à une Transition hypothétique, afin de redresser rapidement et efficacement le Congo sur tous les plans.

Car au Congo, la Transition a toujours été animée par un gouvernement faible, gangrené par des forces politiques hétéroclites, composées généralement des personnalités
médiocres, incompétentes, corrompues et même par des infiltrés étrangers.

N'ayons pas peur!
"Le peuple gagne toujours ".

Cyrille Ami-Tar KAMANGA
SG UNIC
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top