Liens commerciaux

0
coordonnateur du Comité Stratégique du Front Commun pour le Congo, « FCC », s’est montré confiant ce mercredi 19 décembre 2018, sur la victoire de sa famille politique à la prochaine élection présidentielle.

Pour Néhémie Mwilanya qui intervenait sur Radio France Internationale, « RFI » ce matin, trois raisons principales seront à la base de l’échec de l’opposition dans son ensemble le 23 décembre 2018.

« L’opposition ne peut pas gagner les élections dans ce pays pour des raisons objectives. Elle n’a pas fait enrôler ses militants, elle n’a pas mobilisé l’électorat au moment où il le fallait et elle n’a pas de discours. Son seul discours c’était Kabila doit partir. Joseph Kabila a respecté la constitution, l’alternance est en vue mais elle ne sera pas au profit de cette opposition parce qu’elle ne s’y est pas préparée », a indiqué Néhémie Mwilanya.

Le directeur de cabinet du chef de l’État a cependant précisé que le Front Commun pour le Congo ne bat pas campagne seulement dans les chefs-lieux.

« Nous nous sommes préparés depuis l’enrôlement jusqu’aujourd’hui », a conclu le coordonnateur du Comité Stratégique du Front Commun pour le Congo.

Pour rappel, la campagne électorale prend fin dans exactement 2 jours soit le 21 décembre prochain et le vote proprement dit interviendra 48h après, le 23 décembre 2018.

Selon beaucoup d’observateurs, la victoire finale à l’élection présidentielle se jouera entre un trio qui s’est formé, composé de Ramazani Shadary du FCC, Félix Tshisekedi de Cap pour le Changement et Martin Fayulu de LAMUKA.

Jephté Kitsita
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top