Liens commerciaux

0

Bonne nouvelle pour les agents de la société Transco en grêve depuis lundi 27 janvier finissant. Le président de la République Félix Tshisekedi a instruit le paiement des arriérés de salaire et de tous les avantages sociaux revendiqués, afin de permettre aux employés de Transco de reprendre le travail.

Le président Félix Tshisekedi vient d’instruire la chaine des dépenses publiques pour que les arriérés ainsi que tous les avantages revendiqués par les agents de la Société de transport du Congo (TRANSCO) soient libérés en procédure d’urgence.
Cette décision a été annoncée hier mardi 29 janvier, par son directeur de cabinet, Vital Kamerhe, à l’issue d’une séance de travail avec les dirigeants de Transco, élargie aux ministres du Budget et des Finances.
La délégation du comité de gestion de Transco a été conduite à cette réunion par le directeur général Michel Kirumba. Ce dernier était accompagné de quelques représentants de la délégation syndicale de cette société congolaise de transport en commun.
Au regard de cette mesure salvatrice prise par le Président de la République, les bus Transco pourront, désormais, reprennent le trafic sur les artères de la ville de Kinshasa dès ce mercredi 30 janvier. Ce qui réduira sensiblement la difficulté de transport en commun observée les deux derniers jours sur les principales artères de la ville. Surtout à des heures de pointe..
Jusqu’à hier mardi 29 janvier, les populations kinoises avaient du mal à circuler à la suite de la grève à la Transco. " Nous souffrons énormément. Trouver un moyen de transport en commun est devenu très difficile suite à cette grève des agents de Trasnco. C’est ainsi que nous saluons cette implication personnelle du chef de l’Etat dans le dossier", s’est réjoui, Sofy, trente ans révolus.
" Les conducteurs mal intentionnés avaient profité de cette grève pour revoir à la hausse les prix des courses. Là où nous payions d’ordinaire à 500 fc par exemple, ces conducteurs ont commencé à exiger 700, voire 1000 fc ", témoigne non sans regret, un passant.
Dans leurs revendications, les agents de Transco réclamaient le paiement des arrières de salaire et d’autres avantages. "Nous dénonçons également la mauvaise gestion de l’équipe dirigeante. Nous voulons à tout prix rentrer dans nos droits", a déclaré un percepteur lors de la manifestation des agents hier au bureau de TRANSCO, dans la commune de Limete.
Dans la même veine, des personnes interrogées appellent les autorités du pays à s’impliquer également dans l’éradication du mouvement de grève qui s’observe depuis hier mardi 28 janvier au sein de la société transport de Kinshasa (TRANSKIN). Les agents de cette entreprise revendiquent également à leur tour, l’amélioration de leurs conditions salariales ainsi qu’une bonne couverture sanitaire.
Orly-Darel NGIAMBUKULU
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top