Liens commerciaux

0
Martin Fayulu a expliqué au cours de son meeting de ce samedi 2 février 2018 à la Place Sainte Thérèse, la disponibilité qu’il avait pour une éventuelle rencontre avec Joseph Kabila avant la publication des résultats de la présidentielle du 30 décembre 2018. Il a même revelé le contenu de l’échange qu’il avait eu à ce propos avec la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, Leila Zerrougui.

« J’étais prêt à le rencontrer mais pas à Kingakati. Le Congo est un pays de droit. Nous à Lamuka, le pouvoir, c’est pour faire en sorte que les lois soient respectées. Il est dit dans la constitution que lui est un sénateur à vie. Ce sera comme ça. Il y a aussi le statut des anciens Chefs de l’Etat. Nous allons l’appliquer. Je vais le rencontrer pour lui dire qu’ici, ce n’est pas pour la vengeance. Nous allons reconstruire le pays. C’est ce que j’avais dit à Leila. J’attendais sa réaction. Ensuite, moi et Muzito nous sommes allés la rencontrer. Elle nous a dit qu’avant la publication des résultats, elle avait rencontré Kabila et lui avait rapporté que Fayulu était disposé à le rencontrer, mais jusqu’aujourd’hui sans suite », a t-il dit devant ses militants.

Selon lui, Kabila a refusé de le rencontrer parce qu’il avait peur.

« Deux autres personnes sont venues chez moi à la maison, ce sont des amis. Ils m’ont dit que Kabila et les autres savent que c’est Fayulu qui a gagné, mais ils avaient peur. Ils savent que tu es intransigeant. Derrière toi, il y a aussi Bemba, Katumbi, Muzito, Mbusa et tous vous êtes forts. Ils ont peur. Je leur ai dit que nous voulons bâtir une nation digne et prospère », a t-il ajouté.

Dans son meeting, il a demandé à la population de résister et de ne pas reconnaître le pouvoir de Félix Tshisekedi.

Auguy Mudiayi et Fonseca Mansianga
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top