Liens commerciaux

0
Devant la presse lors de sa visite d’État en Namibie mardi 26 février, le président de la RDC a formulé le voeu de voir la classe politique réfléchir sur le mode des élections de gouverneurs et sénateurs pour lutter contre la corruption.

“Ce n’est pas le fait d’accéder immédiatement au pouvoir qui va éradiquer ce phénomène de corruption qui est entré dans les habitudes et même je dirais les traductions congolaises depuis maintenant plusieurs décennies. Je condamne fermement cette pratique de choses, je vais très vite m’y attaquer, mais je crois déjà que l’une de premières choses que j’inviterais la classe politique à faire c’est de réfléchir sur ce mode d’élections de gouverneurs de provinces et sénateurs…”, a déclaré Félix Tshisekedi.

A lui d’ajouter, “c’est ce mode d’élections qui est à la base de la corruption”.
“Donc il faut réfléchir sur la manière de le changer et de donner au peuple de la même manière pour les élections législatives nationales, provinciales et même présidentielle, le droit de voter, choisir directement ses élus”, a martelé le président Tshisekedi.

A l’en croire, le combat contre la corruption sera l’une de ses priorités.
“Je combatterais la corruption avec toutes les méthodes démocratiques possibles jusqu’à ce que celle-ci sera éradiquée totalement dans notre société”, a-t-il conclu.

Pour rappel, plusieurs candidats aux sénatoriales dont Adam Bombole, Luzolo Bambi, ont retiré leurs candidatures pour dénoncer le monnayage de voix.

Jeff Kaleb Hobiang

LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top