Liens commerciaux

0

Le partenariat entre le Cap pour le changement (CACH) de Félix Tshisekedi et le Front commun pour le Congo (FCC) bat de l'aile. Conscientes de la désharmonie qui y règne, des groupuscules politiques pro Fatshi exigent carrément la rupture de ce partenariat.
Après l’appel lancé, il y a quelques jours, par la Ligue des jeunes de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), c’est au tour des Forces du progrès, une autre structure des jeunes du même parti, d’appeler à la cessation de collaboration entre les deux plateformes.
Au terme d’une matinée d’échange, hier mercredi 17 avril, « les Forces du Progrès », ont estimé que les pourparlers entre FCC et CACH n’ont plus aujourd'hui de raison de perdurer.
NON RESPECT DE LA REGLE DU JEU
"Les Forces du Progrès", qui se considèrent comme "l’œil et l’oreille de l’UDPS" sont d'avis que "la mauvaise foi dont fait montre la plateforme chère à Joseph Kabila ne vise qu’à faire échec au projet du chef de l’Etat de bâtir un Congo nouveau, affranchi de toutes les antivaleurs au sein des institutions".
Ce groupe de jeunes de l'UDPS fustige principalement le non respect de la règle du jeu qui prévaut au sein de la coalition gouvernementale. Il accuse notamment le FCC d'avoir faussé le jeu après les résultats des élections législatives provinciales, et lors du scrutin des sénateurs et des gouverneurs. "Les Forces du progrès" brandissent, par ailleurs, comme faits à charge du FCC, "le bras de fer constaté dans les négociations pour la composition du futur gouvernement".






DIAGNOSTIC
Cette rencontre était également l’occasion pour les jeunes de l’UDPS de faire un diagnostic du fonctionnement actuel de leur parti. Ils affirment qu’il s’observe actuellement l’anarchie et l’incompétence dans la gestion du parti cher à feu Etienne Tshisekedi.
Pour illustrer ce déficit managérial, la jeunesse de l’UDPS brandit "la dégringolade du nombre de leurs élus nationaux, qui est passé de 42 en 2011 à 31 en 2019". Ce, avant de revenir sur "le fiasco réalisé par ledit parti aux sénatoriales et à l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces".
DEMISSION DE KABUND
Eu égard aux faits susmentionnés, les "Forces du progrès" appellent à la démission pure et simple du président a.i de leur parti Jean-Marc Kabund au profit du Triumvirat (directoire exécutif), seul organe habileté à organiser le congrès du parti, en vertu de l’article 26 des dispositions statutaires.
«Les Forces du Progrès tiennent à assurer de son accompagnement à son Excellence Monsieur le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi, haute autorité hiérarchique de l’UDPS, dans sa politique de déboulonnage du système dictatorial. Elles lancent en même temps un vibrant appel au peuple congolais à s’ériger en acteur principal de ce combat», conclut le communiqué. Orly-Darel NGIAMBUKULU
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top