Liens commerciaux

0
Florent IBENGE est un homme des décisions contestées et constables qu’il sait assumer. Il en a les épaules pour porter le poids. Du reste, il est le sélectionneur principal des Léopards de la République Démocratique du Congo. Ce vendredi alors que tout le monde parlait de 29 Léopards avant le coup de 19 heures, heure de Kinshasa, une nouvelle sèche comme un vent violent a soufflé de Marbella jusqu’à Kinshasa ; « Pas au point physiquement, Yannick BOLASIE ne disputera pas la CAN 2019. D’ailleurs, il est dans le même centre que d’autres Léopards qui préparent la CAN. Il est venu avec son préparateur physique ».

Cette nouvelle émane du staff technique qui lors de la première séance d’entrainement du 7 juin l’a annoncé aux autres Léopards. Du coup, le calcul se complique. Florent I. IKWANGE n’a plus que 5 attaquants pour aborder la CAN :
  1. Meschak ELIA
  2. Jonathan BOLINGI
  3. Chadrac AKOLO
  4. Britt ASSOMBALONGA
  5. Cedric BAKAMBU
Toutefois, on peut utiliser José-Paul MPOKU sur l’aile comme lors du match RD Congo – LIBERIA dont on peut encore se dire que l’on a 6 attaquants dont un est adapté.
Mais cela n’a pas pris 3 heures pour vivre un revirement de situation.
Le démenti de Yannick BOLASIE
Sur le compte twitter de nos confrères de @léopardleader, l’on pouvait lire 18 minutes après la publication de la nouvelle du forfait du premier buteur de la RD Congo à la CAN 2015, la réaction de @yannickbolasie s’exprimant en anglais, je cite « Say the truth when your ready »ce qui se traduit en français par « Dites la vérité si vous le pouvez » fin de citation.
Une réaction de celui qui a toujours voulu disputer des compétitions majeures avec la RD Congo depuis sa première sélection en 2013, exceptée la CAN 2013 avant laquelle il a dit NON à Claude le Roy, qui voit le site horsaison.cd se poser des questions et nous pousse à refaire le film de cette aventure qui s’apparente à celle de Tintin au Congo.
BOLASIE arrive en retard, IBENGE l’exclu
Le stage des Léopards de la RD Congo a commencé bel et bien le 1er  juin 2019 comme vous l’a annoncé votre site horsaison.cd. Plusieurs joueurs sont arrivés dans la fourchette du 2 au 4 juin, Parfait MANDANDA et Cédric BAKAMBU ont posé leurs valises le 5 juin à Marbella. Le dernier attendu était Yannick BOLASIE qui comme un petit Prince après plusieurs balade en Belgique, France, Emirats Arabes Unis a atterri au Royaume d’Espagne le jeudi 6 juin mais s’est pointé au centre d’entrainement que ce vendredi 7 juin. L’homme justifie son retard par le fait qu’il n’était pas au point physiquement, d’où il a été rejoint son préparateur physique privé pour un suivi spécial.
Une raison floue et pas trop bien expliquée qui irrite le sélectionneur national, Florent IBENGE obligé de faire respecter l’équipe nationale qui n’est pas une ferme où on peut ramener qui quand on veut.
La décision bien que dure est prise, « Yannick comme tu n’es pas au point physiquement, que tu es sur tes contrats et transferts, nous allons te permettre de reprendre rapidement en travaillant avec ton préparateur physique. Nous irons à la CAN sans toi parce que nous avons besoin des soldats aptes et prêts à se sacrifier pour nous décrocher le trophée. Donc en des termes plus clairs, tu es Out ».
Mais Yannick n’est pas n’importe qui dans la sélection, d’où il faut maquiller. On manque de respect par cet alibi qu’il a lui-même présenté pour l’écarter proprement, lui qui a manqué du respect à l’équipe nationale, au drapeau de la RD Congo.
C’est donc sans Yannick BOLASIE YALA que la RD Congo ira à la CAN, on compte trois Coupes d’Afrique des Nations ratées (2013, 2017 et 2019) pour lui contre une seule disputée en 2015.

Horsaison / Or Saison
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top