Liens commerciaux

0


Apparue à Mangina, en territoire de Beni, au mois de Mai 2018, puis officiellement déclarée par le gouvernement congolais trois mois plus tard, la maladie à Virus Ebola continue à ganger du terrain ddans l’Est du pays. En effet, de Mangina, cette épidémie n’a pas pris longtemps pour atteindre la ville de Beni, suivie de celle de Butembo, où elle a fait jusque là le lplus grand nombre de victime par rapport aux contrées qui l’ont vue apparaître.




D’après le dernier rapport publié le 17 juin 2019, l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola a déjà fait 1440 morts parmi les 2054 cas confirmés.Tout récemment, le Ministère congolais de la santé vulgarisait un message tendant à réconforter ceux qui sont victimes ou qui restent exposés à la menace de cette maladie au grand Nord-Kivu, en prétendant que la situation serait au point d’être maîtrisée. Cependant, loin de cet espoir béant, l’Ebola demeure loin d’être éradiqué non seulement dans le grand Nord-Kivu, mais encore dans les régions voisines à cette entité. Au lieu d’être contenu, l’Ebola vient déclarer son extension à Bunia, dans la province de l’Ituri, où trois cas viennent d’être confirmés en ces derniers jours.






Entretemps, dans la direction de l’est du pays, c’est avec consternation que le gouvernement ougandais a annoncé depuis une semaine l’atterrissage de cette maladie sur le territoire ougandais, par la frontière de Kasindi, après avoir confirmé un cas à Kasese. Par ailleurs, des rumeurs d’évasion de certains malades d’Ebola vers Kampala ne cesse de paniquer l’opinion publique du pays de Yoweri Museveni.Néanmoins, l’Ouganda officiel demeure tolérant vis-à-vis des voyageurs congolais provenant du Nord-Kivu en dépit de cette situation, quand bien même Kinshasa ne cesse d’exciter les autorités ougandaises à sceller leurs frontières aux visiteurs congolais des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. C’est dans ce sens que le Ministère congolais de la santé avait forcé les autorités ougandaises à ne plus admettre les congolais des provinces concernées au pèlerinage annuellement effectué à Namugongo pour la commération de la journée nationale des saints Martyrs de l’Ouganda.




Le gouvernement congolais devrait multiplier les stratégies de collaboration avec la population surtout en impliquant les autochtones dans la lutte contre cette maladie au Nord-Kivu et en Ituri pour parvenir à l’éradication effective de cette épidémie.



Talangai Katchelewa
Beni

©Beni-Lubero Online.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top