Liens commerciaux

0


« L’AFDC-A dénonce le climat de haine, d’animosité et les règlements de comptes devenus un mode de gestion au sein du FCC », indique un communiqué de cette plateforme politique publié ce mercredi 10 juillet et qui réagissait à la suspension de Modeste Bahati, autorité de l’AFDC-A du FCC.

L’Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés prend acte de cette suspension et annonce que le regroupement politique AFDC-A reprend son autonomie totale vis-à-vis du FCC et des institutions du pays.

Cette annonce a été faite ce mercredi à Kinshasa à l’issue d’une réunion des présidents des partis et personnalités élargis aux députés et sénateurs de ce regroupement politique.

L’AFDC-A met en garde « tous ceux qui tentent de débaucher en son sein car ils n’auront ni légitimité ni légalité pour engager le regroupement » et invite son groupe parlementaire à l’Assemblée nationale à reconstituer son bureau.

« L’AFDC-A fait remarquer que suite au communiqué suspendant son président et autorité morale de la conférence des présidents des regroupements du FCC, la conférence des présidents des partis politiques et personnalités signale que c’est l’AFDC-A qui est membre du FCC et non son autorité morale. De ce fait, seule cette dernière engage ses membres au sein d’autres instances et n’enverra personne au FCC quant à ce », indique le communiqué.

Une injustice qui révolte

Dans une interview accordée à Radio okapi, l’autorité morale de l’AFDC-A a indiqué que cette mesure de prendre son autonomie vis-à-vis du FCC est la conséquence de la décision prise par le même FCC d’exclure l’AFDC de ses rangs sur fond, estime-t-il, de règlement de compte, de jalousie et de peur.

Modeste Bahati Lukwebo, candidat au poste du président du Sénat revient sur les raisons de sa décision.

« Nous avons 44 députés nationaux, 70 députés provinciaux, 13 sénateurs, deux gouverneurs, 7 Vice-gouverneurs. Il y a aussi des présidents et vice-présidents des assemblées provinciales. C’est quand même une grande force qui ne pouvait pas être écartée au profit d’un indépendant qui n’amène que sa personne au FCC. C’est cette injustice qui nous révolte que nous avons dénoncée. Malheureusement, nos amis n’ont pas voulu écouter la vérité. Ils préfèrent les règlements de compte. Nous sommes contents qu’ils aient fait le premier pas en nous excluant et nous avons pris notre autonomie totale », a indiqué Modeste Bahati.

Il évoque aussi les souvenirs qu’il garde du FCC :

« Je crois que ça été une bonne expérience. Le FCC a la majorité écrasante. C’est par l’apport de tout le monde et en particulier de l’AFDC-A qui est une grande force politique ».
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top